Presse Edition

pub
Recherche

2014, une année en demi-teinte pour le marché du livre


Presse Edition 08/04/2015

A l’occasion du  Salon du Livre, l’Institut d’études de marché GfK a présenté les tendances clés du secteur de l’édition en France. Malgré des indicateurs en retrait sur 2014, la filière peut compter sur de nombreuses ressources, à commencer par le nombre d’acheteurs : ce sont ainsi 26 millions de Français de 15 ans et plus qui ont acheté au moins un livre en 2014, avec 60% des achats réalisés par des femmes, selon le Panel Consommateurs Entertainment de GfK.

En 2014,  les Français ont réduit leurs achats générant un recul du chiffre d’affaires de 1,3% (soit 3,9 milliards d’euros) et des actes d’achat ( -1,4%) avec 351 millions d’exemplaires écoulés. «Bien que ces taux soient assez faibles, la tendance est continue pour la quatrième année consécutive sur le livre physique. Le développement du marché du livre numérique s’est poursuivi  en 2014 avec 8 millions d’unités téléchargées de façon payante (+60% vs 2013) et un chiffre d’affaires en hausse de 45%, soit 64 millions d’euros»  analyse Sébastien Rouault, chef de groupe sur le marché du livre chez GfK. Cependant, à l’instar d’autres marchés des biens culturels, ce développement ne vient compenser que partiellement le recul du marché physique.

Ce repli touche quasiment  tous  les segments de marché hormis la Littérature générale et surtout les Livres Jeunesse qui ont réalisé la meilleure performance du marché en 2014.

 

EVOOK.jpg

 

En prenant du recul et en analysant le marché sur les 10 dernières années à travers 3 grands ensembles (Fiction - Pratique et Savoir & Non Fiction), GfK observe  une baisse des actes d’achats entre 2005 et 2014, la baisse la plus marquée étant celle de l’ensemble ‘Savoir & Non fiction’.


Des catégories d’ouvrages comme les dictionnaires et encyclopédies, les méthodes de langues, les cartes et atlas doivent faire face depuis plusieurs années à la concurrence frontale de nouveaux usages et services issus d’internet ou de nouveaux appareils connectés  tels que les GPS et les Smartphones. Ce sont aussi des segments où le format numérique a une part plus importante que la moyenne du marché.

MAROK.jpg

 

Au fil des années, le marché du livre s’est redessiné  du côté de la Fiction et du Pratique.

TOPOK.jpg

Le segment Jeunesse a également été dynamisé par l’exploitation sous différents formats de deux licences Disney, La Reine des neiges et Violetta, très visibles sur les linéaires et tables des Grandes Surfaces Alimentaires et des Grandes Surfaces Culturelles.  Ce sont plus de 3,5 millions d’exemplaires porteurs de ces deux licences qui ont été vendus  en 2014.
En Littérature générale le dernier trimestre a été particulièrement animé avec trois auteurs au cœur de l’actualité :

- Valérie Trierweiler avec Merci pour ce moment, meilleure vente de l’année 2014 avec 603.300 exemplaires dont la moitié écoulée en dix jours.

- Éric Zemmour dont l’essai Le Suicide français (338.000 exemplaires)  a suscité de nombreux débats et polémiques.
 

- Patrick Modiano, couronné par le prix Nobel de Littérature en octobre 2014, a vu sa notoriété s’élargir et les ventes de son œuvre, tous titres et formats confondus, atteindre 721.000 exemplaires.

Sur le segment des livres pratiques c’est le succès des ouvrages de coloriage anti-stress pour adultes qui a marqué le marché avec plus de 150 titres publiés et 1,7 millions d’exemplaires écoulés en 2014. Au-delà  du succès éditorial, cette tendance reflète sans doute un état d’esprit de la société française.