Presse Edition

pub
Recherche

6e Baromètre des relations auteurs/éditeurs Le pouls de l’édition


Presse Edition 08/04/2015

La Scam, en partenariat avec la SGDL, et pour la 1ère fois avec la Charte des auteurs jeunesse, a rendu public son 6e Baromètre des relations auteurs / éditeurs dans le cadre du Salon du Livre en présence de Vincent Montagne, président du SNE.
 
Ce baromètre illustre les persistances des difficultés des auteurs et ce dans un contexte européen inquiétant pour leurs droits, comme en témoignait le défilé des auteurs organisé par le Conseil permanent des écrivains dans les allées du Salon du livre, samedi 21 mars.
 
Plus de 1.800 auteurs ont répondu cette année*, soit 80% de plus que lors du précédent baromètre publié en 2013 et ce qui légitime les résultats de cette enquête. 60% des auteurs estiment que leurs relations sont insatisfaisantes avec certains de leurs éditeurs (25%), la majorité de leurs éditeurs (15%) ou avec tous leurs éditeurs (20%). Les résultats sont plus contrastés selon les étapes de la vie du livre, depuis la signature du contrat jusqu’à la promotion de l’ouvrage.
 
En 2015, plus des 2/3 des auteurs perçoivent pour l’édition imprimée moins de 10% de droits d’auteur sur le prix public de vente des livres (c’est 10% de plus qu’en 2013). Près d’1 auteur sur 5 est rémunéré à un taux inférieur à 5% du prix de vente (15% en 2013). Les chiffres sont aussi inquiétants sur le front numérique (voir détail dans le dossier de presse).
 
De leur côté, les à-valoir s’érodent. Ainsi, les à-valoir inférieurs à 1.500 euros qui représentaient 25% en 2009, atteignent aujourd’hui 38% des à-valoir proposés.
 
Pour 70% des auteurs interrogés, «Auteur de l’écrit» n’est pas l’unique source de revenus. Pour 65% des auteurs, le métier d’auteur représente moins d’un quart de leurs revenus annuels ; ils ne sont que 18% a en tiré plus de 76% de leurs revenus annuels.  
 
Edition numérique, traduction, pilon, reddition des comptes, gestion collective… détails de cette grande enquête sur www.scam.fr
 
Si les résultats montrent cette relation intime parfois tumultueuse, les représentants des auteurs et des éditeurs tiennent à rappeler qu’ils se concertent régulièrement et œuvrent ensemble contre les menaces que la Commission européenne fait peser sur le droit d’auteur.
 
 
*Il est important de rappeler que cette consultation a été menée avant la signature du nouveau contrat d’édition entre les représentants des auteurs et des éditeurs. A l’avenir, ce baromètre regardera si ces accords seront suivis des faits…