Presse Edition

pub
Recherche

C'est de l'Art

C'est de l'Art

pressedition.fr 07/04/2021

Coup de coeur de la rédaction :

La rédaction de Presseedition.fr a été séduite par l'exposition Coeurs improbables de Mademoiselle B. les 27 et 28 mars derniers à la galeries I&S.

 

Questions à Mademoiselle B.
Mademoiselle B, (autrement appelée Mathilde Badaud, DGA de l’Agence éditoriale All Contents) exposait pour la première fois ce week-end dans une toute nouvelle Galerie D’art très tendance lancée par Olivier Breton (Président de l’Agence I&S, 12 rue de l’Ancienne Comédie Paris 6e là où Matthieu Perrotin aurait commencé sa brillante carrière. Une exposition (qui ouvre un cycle qui se déroulera sur un rythme bimestriel) consacrée au thème des «Cœurs Improbables». Explications avec Mademoiselle B :
 
Que signifie ce thème de «cœurs improbables»?
Mademoiselle B. : C’est d’abord le titre d’un compte instagram que j’ai lancé en 2016. Son concept est simple : je traque, je chasse, je m’émerveille de tout ce qui a trait à la thématique du cœur dans l’espace public : street-art, traces, design de mode, gravures, botanique... J’en ai fait l’objet de mes vagabondages, de mes voyages.
 
Pourquoi ce thème?

Mademoiselle B. : Parce qu’il s’agit tout simplement d’un thème universel qui traverse les siècles, les frontières, les couches sociales, un thème infini et inspirant… Un langage en soi. Trace de nos désirs, de nos amours, de nos espoirs, le cœur nous habite, nous hante, nous poursuit, il est là, il est partout. Il est petit, il est gros, il est vivant … Les expressions avec cœur sont innombrables, comme mon travail d’exploration des cœurs improbables qui ne fait que commencer.
 
Pourquoi ce thème aujourd’hui?  Et dans votre monde qui est celui de la communication?
Mademoiselle B. : Pus que jamais il est central. Dans ce monde qu’on dit déshumanisé et volontiers cynique du côté Agences de communication je milite pour des agences qui entretiennent des relations humaines sincères, honnêtes (tant en direction de nos clients que dans mes relations au quotidien) et de qualité. La communication côté agence repose pour une large part sur la bonne volonté des uns et des autres, sur leurs capacités d’empathie, d’écoute, de concertation, de solidarité…. Bref tout ce qui nous relie ce doit d’être de l’ordre du vrai, du (bon) cœur.
 
D’un point de vue concret, technique que proposez vous?

Mademoiselle B. : Les photos sont prises dans l’espace public, de jour comme de nuit, sans éclairage artificiel, comme des captures d’instants, sur le vif, veulent immortaliser leur éphémérité. La qualité de mes prises de vue a suivi les évolutions technologiques puisque j’ai commencé les photos avec un IPhone 3G… aujourd’hui avec l’iPhone 11… et demain avec le 12 qui est d’une qualité encore supérieure. Il y a 65 photos exposées mais j’ai près d’un millier de photos prises partout dans le monde. Les tirages sont pour la plupart en format carré 21*21 sur papier photographique. D’autres sont sur des format 50*50. Mais chacun d’entre eux est tiré à 3 exemplaires numérotés et signés.
 
Et la suite?

Mademoiselle B. : Cette toute première exposition est très encourageante. Je suis même prise au dépourvu. Beaucoup de Mademoiselle B. : gens sont venus voir mon travail et la moitié des tirages a été vendue. J’ai par ailleurs fait de vraies belles rencontres et écouté de belles histoires humaines. J’ai également eu la chance de croiser Christine Pierre (artiste peintre et ex-planeuse stratégique de Saatchi qui travaille maintenant pour l’Agence d’Olivier Breton, I&S) et nous réfléchissons à l’idée d’éditer un beau livre autour de l’amour qui mélange son travail avec mes «Cœurs improbables». Et puis enfin je vais me concentrer au développement d’un site internet consacré au thème du cœur, de la bienveillance, et de la solidarité. Avec une boutique en ligne dont j’aimerais reverser un partie des profits à une association qui m’est proche «de cœur», Mécenat Chirurgie cardiaque spécialisée dans la chirurgie cardiaque pédiatrique, fondée en 1996 par le Professeur Francine Leca et Patrice Roynette. Bref cette exposition m’ouvre plein de pistes et d’ouvertures qui me stimule dans cette période bousculée.

Traversées, un nouveau fonds de soutien aux artistes en arts visuels. Plus de 300 bourses de 3.000€. Un programme d’accompagnement personnalisé de l’activité professionnelle. Une série de rencontres individuelles centrées sur la dimension artistique

Face à la gravité des difficultés éprouvées depuis un an par les artistes-autrices et artistes-auteurs en arts visuels, un nouveau fonds de soutien «TRAVERSÉES» est créé, sous la coordination du CIPAC, de la FRAAP et du réseau Diagonal. Ce programme bénéficie du soutien du ministère de la Culture (Direction générale de la création artistique). En coordination avec les organisations syndicales représentatives des artistes-autrices et artistes-auteurs, cette aide au maintien dans l’activité artistique a pour objectif de redonner aux artistes en arts visuels des perspectives de développement professionnel et de poursuite de leur activité de création. Sur la base d’un appel à candidature diffusé à partir du 15 mars, plus de trois cents artistes bénéficieront d’une bourse de 3.000€ pour les aider à poursuivre leur projet personnel. Coordonné par le CIPAC, le programme comprend également un accompagnement piloté par la FRAAP, sous forme de modules d’informations en visioconférence avec des professionnel.le.s des arts visuels ; et des rencontres en ligne entre artistes et expert·e·s proposées par le réseau Diagonal afin de favoriser l’échange et la mise en réseau. L’appel à candidature, ci-joint en annexe, est téléchargeable en ligne et les candidatures sont à déposer à l’adresse suivante : www.traversees.art. Date limite de candidature : 25 avril 2021.
 
La nouvelle exposition du musée de l'Image à Épinal revient sur les prémices de la bande dessinée et montre à quel point les schémas mis en place par l’imagerie populaire des 17e, 18e et 19e siècles ont inspiré les pionniers du 9ème art. Musée de l’Image Ville d’Epinal du 26 juin 2021 au 2 janvier 2022.

Les apparences : 50 peintres contemporains de la scène française. Du 20 Juin au 15 septembre 2021, le Centre d’art contemporain «À Cent Mètres du Centre du Monde» de Perpignan réunit 50 peintres contemporains de la scène française, sur une proposition de Thomas Lévy-Lasne. Avec un regard assumé vers l’Histoire de l’Art, un intérêt technique pour la touche et les qualités de surface, une certaine froideur dans la représentation, la variété des peintres de l’exposition se retrouve dans leur confiance dans le médium qu’est le tableau : ce besoin immémorial de représenter l’innommable des apparences par la présence d’une peinture. Avec Gilles Aillaud, Henni Alftan, Marion Bataillard, Julien Beneyton, Jean-Baptiste Bernadet, Romain Bernini, Mireille Blanc, François Boisrond, Katia Bourdarel, Jean-Baptiste Boyer, Guillaume Bresson, Benjamin Bruneau, Damien Cadio, Antoine Carbonne, Mathieu Cherkit, Claire Chesnier, Jean Claracq, Philippe Cognée, Eric Corne, Gaël Davrinche, Jean-Philippe Delhomme, Grégory Derenne, Cyril Duret, Bruno Gadenne, Gérard Gasiorowski, Cécilia Granara, Cyrielle Gulacsy, Bilal Hamdad, Nathanaëlle Herbelin, Youcef Korichi, Jürg Kreienbühl, Iris Legendre, Eugène Leroy, Thomas Lévy-Lasne, Jérémy Liron, François Malingrëy, Maude Maris, Olivier Masmonteil, Audrey Nervi, Eva Nielsen, Simon Pasieka, Françoise Petrovitch, Nazanin Pouyandeh, Laurent Proux, Antoine Roegiers, Lou Ros, Vassilis Salpistis, Paul Vergier, Anthony Verot, Marine Wallon.
À Cent Mètres du Centre du Monde - 3, avenue de Grande Bretagne - 66000 Perpignan - Ouvert du mardi au dimanche de 15h à 19h. Fermé les 14 juillet et 15 août.

#VisitonsNosGaleries
Un événement festif au coeur des galeries du quartier de Saint-Germain-des-Prés. Du jeudi 3 au dimanche 6 juin 2021, de 14h à 18h (en fonction de l'évolution de la situation sanitaire). Du jeudi 3 au dimanche 6 juin 2021, #VisitonsNosGaleries invite curieux, amateurs d’art et collectionneurs à pousser les portes des galeries. Ce rendez-vous convivial est une occasion exceptionnelle de s’immerger dans l’effervescence du quartier historique de Saint-Germain-des-Prés et de profiter de la programmation riche et éclectique de ses galeries. L’occasion de valoriser également l’art de vivre à la française puisque pour la première fois, si la situation sanitaire le permet, les restaurants germanopratins s’associeront à l’opération.
Liste non exhaustive des galeries participantes :
Aborigène Galerie, Eternity Gallery, Galerie Ange Basso, Galerie Anne-Sophie Duval, Galerie Arnaud Lefebvre, Galerie d'Art GNG, Galerie Avenir, Galerie Applicat-Prazan, Galerie Berthet-Aittouares, Galerie Cipango, Galerie Cyril Guernieri, Galerie Éric Mouchet, Galerie de l'Europe, Galerie Flak, Galerie Grillon, Galerie Hervé Courtaigne, Galerie Isabelle Subra Woolworth, Galerie Jacques Barrère, Galerie Jean-Baptiste Bacquart, Galerie Jousse, Galerie Le toit du monde, Galerie Mazarine Variations, Galerie Meyer, Galerie Mingei, Galerie Nicolas Rolland, Galerie Olivier Waltman, Galerie Pascal Cuisinier, Galerie Samagra, Ségolène Brossette Galerie, Galerie Traits Noirs, Galerie Voyageurs et Curieux, Galerie Zlotowski, Jousse Entreprise, La Galerie Parisienne, La Petite Galerie, …