Presse Edition

pub
Recherche

Ciric : le communiqué de presse du collectif de photographes et les réponses de Bayard Services


 Presse Edition 13/01/2021

Le communiqué de presse du collectif de photographes
CIRIC : Sauvons une mémoire photographique irremplaçable !
 
Paris  le 14 décembre 2020

CIRIC, agence photographique unique, spécialisée dans l’information religieuse et l’information sociale est menacée dans son existence par sa maison-mère, le groupe Bayard-Presse. Des arguments prétendument économiques conduisent la direction à envisager l’arrêt de l’exploitation, voire la destruction matérielle de plus de 3 millions de clichés, un fonds inestimable créé pendant plus de 60 ans.
 
Sans aucun dialogue avec les photographes, la direction a fait savoir par un simple courriel, le 24 novembre, que CIRIC fermait au 1er décembre 2020.
 
Nous, photographes, rédacteurs photo, iconographes qui avons fait CIRIC, alertons sur la fin annoncée d’une des dernières agences spécialisées françaises.
 
Au-delà des licenciements qu’elle entraîne, cette fermeture témoigne une fois de plus de la situation de la photographie de presse aujourd’hui : chute des tarifs et difficultés à maintenir des activités pourtant indispensables à une information professionnelle de qualité.
 
CIRIC joue pourtant un rôle irremplaçable depuis sa création : témoigner et faire connaître, en images, le fait religieux dans toutes ses dimensions, dans toutes ses expressions en France et dans le monde.
 
Possédant des centaines de milliers de documents photographiques hérités d’archives de congrégations religieuses internationales depuis 1945 (plus de 400.000 photos!), du groupe de presse Malesherbes Publication (La Vie, Télérama) et d’une agence photo romaine spécialisée sur le Vatican, ces clichés constituent aujourd’hui un fonds photographique unique au monde de plus de 3 millions d’images! (Négatifs, tirages papiers, ektas, fichiers numériques…), un fonds inestimable, témoin de notre histoire, qu’il convient de sauver !
 
Nous, photographes, rédacteurs photo, iconographes de CIRIC protestons de n’avoir été associés d’aucune manière à la prise de décision de fermer notre agence.
 
Nous sommes particulièrement inquiets quant au devenir de nos archives et du règlement des droits d’auteur dus et non payés depuis plusieurs mois. Nous dénonçons l’absence de considération de nos droits patrimoniaux et d’auteur inhérents à la photographie professionnelle.
 
Un tel fonds photographique, de par sa nature, dépasse largement le devenir d’un groupe de presse.
 
Salariés et photographes sont mobilisés pour que ce fonds perdure, au sein de Bayard Presse ou ailleurs. Notre détermination à vouloir poursuivre notre métier est totale. Nous l’estimons nécessaire à la pluralité de l’information.
 
Dès lors, nous, photographes, rédacteurs photo, iconographes, lançons un appel aux médias, au monde de la culture, de la photographie, pour nous soutenir et réclamer l’ouverture de larges discussions avec Bayard Presse en vue de sauver l’agence CIRIC ou, à défaut, de sauver le fonds photo et le maintenir accessible.

 

Ziad Alset / Marie Accomiato / Cyril Badet / Benjamin Barda / Richard Boutin / Nabil Boutros / Michaël Bunel / Brigitte Cavanagh / Frédérique Cifuentes / Marcel Crozet / Marie Docher / Olivier Donnars / Alain Elorza / Emmanuel Fagnou / Jean-Claude Gadmer / Jean-Matthieu Gautier / Michel Gauvry / Alessia Giuliani / Philippe Glorieux / Didier Goupy / Jeoffrey Guillemard / Jérémie Jung / Françoise Lambert / Nicolas Lascourreges / Dominique Lecourt / Gilles Lefrancq / Stéphane Lehr / Thomas Louapre / Jean-Luc Luyssen / Régis Martin / Jean-Michel Mazerolle / Philippe Noisette / Stéphane Ouzounoff / Solange Paradis / Alain Pinoges / Guillaume Poli / Jean-Pierre Pouteau / Franck Prevel / Jan Schmidt-Whittey / Chloé Sharrock / Patrice Thebault

Communiqué de  Bayard Services

Fermeture de l’activité de production photographique (CIRIC)
de Bayard Service, filiale du groupe Bayard.
 
La société Bayard Service, filiale du groupe Bayard, fait face depuis plusieurs années à une grave crise industrielle et économique, accentuée en 2020 par la situation sanitaire que traverse le pays.
 
En effet, le marché de l’édition déléguée auprès notamment des paroisses est en forte récession entrainant une diminution significative des revenus de Bayard Service qui présentait, pour la troisième année consécutive, une importante perte d’exploitation au 30 juin 2020 (-1,3 millions).
 
Cette situation a conduit à une réorganisation de la structure et à la mise en place d’un plan de sauvegarde de l’emploi avec pour conséquence la fermeture, à compter du 1er décembre 2020, du studio éditorial de Bayard Service - Montrouge qui portait l’activité de production photographique (CIRIC).
 
Si l’activité de production photographique du CIRIC a cessé le 1er décembre 2020, le fonds photographique reste accessible. Aucune destruction matérielle des clichés concernés n’est envisagée, bien au contraire, Bayard est soucieux de préserver ce patrimoine photographique inestimable. Les archives seront conservées et restent à disposition, comme ils se doit, des photographes qui les avaient confiées au CIRIC.
 
Par ailleurs, le groupe mettra tout en œuvre pour accompagner chacun et chacune des salariés concernés par cette cessation d’activité.