Presse Edition

pub
Recherche

Questions à Christian Guellerin, directeur général de l'Ecole de Design Nantes Atlantique

 Questions à Christian Guellerin, directeur général de l'Ecole de Design Nantes Atlantique

© L'Ecole de design Nantes Atlantique 

 

presseedition.fr 13/09/2021
L'Ecole de design de Nantes Atlantique a été créée en 1988, en partenariat avec la Chambre de Commerce et d'Industrie Nantes Saint Nazaire. Comment a-t-elle évolué depuis sa création?  Quel est le statut de l'Ecole et quels sont ses points forts ?


Christian Guellerin : L’Ecole de design Nantes Atlantique est une association 1901 sans but lucratif de droit privé sous tutelle de la Chambre de Commerce Nantes Saint Nazaire. Le Conseil d’Administration réunit, Chambre de commerce, Nantes Métropole, la Région des Pays de la Loire, plusieurs designers et entreprises privées et l’Université de Nantes dont l’Ecole est associée. Il s’agit d’un établissement qui vise à devenir un EESPIG (établissement d'enseignement supérieur privé d'intérêt général) pour lequel est un dossier a été déposé. Son diplôme est visé par le Ministère de l’Enseignement Supérieur depuis 2012. Il a obtenu le Grade de Master le 22 Juillet 2021. L’Ecole de design devient le 1er établissement privé français de design français habilité à délivrer un diplôme ayant le grade de Master.
L’Ecole de design Nantes Atlantique a connu un développement important ces vingt dernières années passant de 60 étudiants à 1.600 étudiants et apprentis (290 apprentis). Initialement l’Ecole dispensait un programme de design industriel puis a développé des filières d’interactivité, d’architecture intérieure, de graphisme, de motion design et de game design.
Les Masters de design sont structurés autour de design labs traitant de problématiques globales et complexes : design lab digital, design lab food, design lab city, design lab care & design lab media. Notre approche vise à former des designers conscients de la dimension technique de la discipline mais aussi de sa dimension stratégique et au service des entreprises et de la société en général.
Le design est devenu stratégique pour de nombreuses entreprises et institutions dont les développements passent par l’innovation. Le designer est devenu un manager de projets capable de mettre autour de la table des ingénieurs, des marketers, des financiers, des sociologues, des sémiologues, des philosophes, des artistes…, Et de les faire réfléchir à la façon dont nous allons vivre demain compte tenu de l’évolution des contextes socio-économiques.
L’Ecole de design Nantes Atlantique est devenue une école de management de projets ouverte à toutes les disciplines et à tous les secteurs d’activité. Pour ce qui est des innovations les plus notables depuis 20 ans, il faut souligner les efforts faits pour ce qui est de la professionnalisation des designers, l’enjeu n’étant plus de former des créatifs mais des professionnels de la création adaptables et évolutifs aux évolutions dans les structures professionnelles. L’Ecole a multiplié les interactions avec les entreprises (workshops, stages, apprentissage, etc).
Grace à son partenariat avec L’université de Nantes, l’Ecole de design a pu ouvrir des programmes de DNMADE ( Diplôme National Métiers d’Art et de design – grade de Licence). Ces programmes se font à la fois en initial, à la fois en apprentissage afin d’en augmenter la qualité professionnelle et diffuser le design dans les entreprises. Des entreprises réparties sur tout le territoire français recrutent aujourd’hui des designers-apprentis.

L'Ecole de design Nantes Atlantique est présente  à Shanghai, Delhi, São Paulo, Montréal et Cotonou.  En quoi consiste ces antennes et pensez-vous vous développer dans d'autres pays ?

Christian Guellerin : L’Ecole de design Nantes Atlantique a très tôt internationnalisé ses cursus. Elle bénéficie aujourd’hui de plus de 150 partenariats académiques dans le monde pour l’échange d’étudiants.
Elle a, par ailleurs, ouvert ses propres programmes à Shangai il y a 12 ans, à Pune il y a 10 ans, à Sao Paulo il y a 6 ans, et Montréal il y a 4 ans. Il s’agit pour les étudiants d’avoir la possibilité d’effectuer leur Master dans nos antennes pour un séjour de deux ans qui leur permet d’appréhender la culture et les problématiques socio-économiques des pays d’accueil, l’objectif étant de comprendre les diversités culturelles et les problématiques liés à la globalisation des échanges. Nous avons choisi des destinations «villes monde» parce qu’elles concentrent des problématiques économiques et sociales liées à l’hypermétropolisation.
De même, elles réunissent des diaspora professionnelle de la création internationale qui profite à nos étudiants. Nous envisageons d’autres destinations et travaillons depuis plusieurs années sur des implantations à Mexico City, Kuala Lampur, Jakarta, Addis-Abeba pour lesquels nous cherchons des partenaires académiques.
Par ailleurs nous avons créé il y a deux ans une école de design à Cotonou au Bénin, Africa Design School,  en partenariat avec la Présidence de la République dans le cadre du projet d’universtié internationale Sèmè City. Il s’agit de former des africains aux formidables transformations numériques qui devraient bouleverser l’économie des pays de la sous-région ouest africaine.

En mai dernier, vous avez signé avec L'Ecole W un accord, en quoi consiste ce partenariat, et qu'apporte-t-il à votre établissement?

Christian Guellerin : Il s'agit de la création d'un MSc International Brand Design and Storytelling accrédité par la Conférence des Grandes Ecoles., afin d'offrir à des étudiants et des professionnels venus de disciplines diverses, un programme d'experts sur les univers de marque et leur puissance narrative et évocatrice. C'est un programme international entre Paris et Shanghai qui va étudier les codes de représentation narrative dans 2 pays aux cultures multimillénaires. L’expertise s'appliquera à toutes les marques - et notamment françaises les plus prestigieuses à l'international - confrontés à la fois à la globalité et aux spécificités propres des marchés auxquels elles s'adressent. Si "L'oréal vend de l'espoir" partout sur la planète, la notion de beauté, de séduction ou de vieillissement sont, par exemple, vécus différemment selon les pays et les cultures. Il s'agit de développer un programme de communication et de design qui va traiter de produits, de services et de l'expérience ressentie à l'usage et pour laquelle la projection des imaginaires est prééminentes.
Pour l'Ecole de design, il s'agit d'un partenariat stratégique qui va élargir son recrutement aux non-designers, et permettre ainsi une diffusion de la discipline design. L'innovation oblige à une projection sur la façon dont on va vivre demain. La représenter, lui donner du sens est le travail du designer. La notion de storytelling  - quelle "histoire" on raconte pour que la projection dans l'inconnu de demain soit acceptable et non-anxiogène-  est déterminante.
La partenariat avec l'Ecole W, la qualité de sa formation et de son environnement, nous permet de fédérer autour de l'établissement d'autres compétences, d'autres expertises, d'autres entreprises. Il s’agit de promouvoir l'hybridation des compétences, et traiter ainsi des problématiques plus globales et complexes. C'est aussi l'occasion de réunir des étudiants du monde entier aux cultures variées afin d’enrichir nos propres références.


A propos de Christian Guellerin

Christian Guellerin est directeur général de L'École de design Nantes Atlantique depuis 1998. L'établissement est devenu une des références françaises et internationales en matière d'éducation au design et à l'innovation. Il regroupe 1 580 étudiants en France et possède plusieurs antennes à l'étranger (Shanghai, Delhi, São Paulo, Montréal et Cotonou). Il est par ailleurs Président de France Design Éducation et Président honoraire de Cumulus, la plus importante association internationale d'universités et d'écoles de design, d'art et media. Cumulus regroupe 250 établissements internationaux sur les 5 continents. Son siège est à Helsinki. Il intervient dans de nombreuses conférences en France et à l'étranger à propos de design, de stratégie et de management de l'innovation. Il fait partie en 2015 et 2016 des 50 personnalités qui font l'innovation en France selon le magazine Usine Nouvelle. En novembre 2016, C. Guellerin a été nommé Chevalier de l'Ordre National du Mérite.