Presse Edition

pub
Recherche

Communiqué de presse de la FNPS : Position dominante de Google : Il est temps de siffler la fin de la récréation !


Presse Edition 09/10/2019

Communiqué de presse de la FNPS

La Fédération Nationale de la Presse d'information Spécialisée (FNPS), qui regroupe les titres de la presse de la connaissance, du savoir et de l'emploi, s'indigne de la décision unilatérale de Google qui, profitant de sa position ultra dominante (94,2 % de part de marché des moteurs de recherche en France et 93,56% en Europe - StaCounter, juin 2019), refuse de participer à la mise en œuvre du droit voisin créé au profit des agences et des éditeurs de presse par la loi française du 24 juillet 2019 et par la directive européenne adoptée en mars dernier.
 
Sans concertation, aucune, Google propose aux éditeurs soit de se déjuger en déclarant renoncer à être qualifié d'éditeur de presse, soit de consentir à accorder le droit au moteur de recherche d'afficher de courts extraits, photographies et vidéos issus de leurs contenus sans rémunération d'aucune sorte, en contradiction totale avec l'esprit et la lettre de la loi.
 
Face à cet ultimatum et à l'image de la réaction immédiate et volontaire du ministre de la Culture Franck RIESTER, la FNPS invite tous les éditeurs de l'ensemble des familles de presse, écrites comme audiovisuelles à prendre la mesure de la provocation délibérée d'une plateforme monopolistique qui capte encore 94% de la croissance du marché publicitaire. Il est temps de siffler la fin de la récréation!
 
Aux côtés de la presse d'information politique et générale et de la presse magazine, la presse spécialisée et professionnelle qui a largement contribué à l'élaboration de cette loi, prendra toute sa part au bras de fer qui va s'engager.

 
A propos de la FNPS

La FNPS regroupe les titres de la presse de la connaissance, du savoir et de l'emploi avec près de 500 entreprises qui éditent 1 300 publications imprimées et 470 publications en ligne. Elle est composée de 7 syndicats : SPMS - Syndicat de la Presse Magazine et Spécialisée, SPEPS - Syndicat de la Presse et de l'Edition des Professions de Santé, SPEJP - Syndicat de la Presse Economique, Juridique et Politique, SPCS - Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique, SPS - Syndicat de la Presse Sociale, - SPPRO - Syndicat de la Presse Professionnelle, SNPAR - Syndicat National de la Presse Agricole et Rurale.
La presse spécialisée compte 13 347 salariés (22,62 % des salariés de la presse) dont 4 800 journalistes disposant d'une carte de presse (soit 23 % des 21 000 journalistes de la presse écrite).