Presse Edition

pub
Recherche

Coup de chapo de la rédaction à Truffaut Magazine qui fêtait son 20e anniversaire et à celles et à ceux qui le conçoivent et le fabriquent

Coup de chapo de la rédaction à Truffaut Magazine qui fêtait son 20e anniversaire et à celles et à ceux qui le conçoivent et le fabriquent

Presse Edition 13/01/2021
Coup de chapo de la rédaction aux équipes de TRUFFAUT Magazine qui fêtaient au printemps 2020 le 20e anniversaire de sa création. Entretien avec Catherine Jousse, directrice marketing et E-commerce de Truffaut, directrice de TRUFFAUT Magazine et de Valérie Rousseaux, directrice commerciale de l’agence BRENT. Ce trimestriel diffusé à 334.750 exemplaires en moyenne dans le réseau des  magasins Truffaut (chiffres OJD) et lu à 75% par des femmes, constitue pour l’enseigne un véritable document participatif qui implique les magasins, les chefs produits, les fournisseurs et les partenaires pour transmettre la passion du jardin, des animaux et de la maison à ses clients.

Entretien avec Catherine Jousse,

directrice marketing et E-commerce de Truffaut

Vous célébriez au printemps 2020 les 20 ans de la création de TRUFFAUT Magazine. Quel bilan tirez-vous après 82 numéros publiés en 20 ans?
Catherine Jousse : Truffaut magazine a été créé en 2000 pour répondre aux attentes de nos clients en quête de conseils, d'inspiration, de nouveautés et cela, pour nos 3 univers jardin, animaux et maison. En 20 ans, le magazine s’est fait une véritable place dans le cœur de nos clients. Il est attendu et réclamé par les lecteurs, certains d'entre eux déclarent même venir chez Truffaut spécialement pour le découvrir. Chez Truffaut, le magazine d’enseigne est un véritable document participatif qui implique les magasins, les chefs produits, les fournisseurs et les partenaires pour transmettre la passion du jardin, des animaux et de la maison à nos clients. Néophytes et experts peuvent y retrouver tous les conseils, les produits, les tendances … indispensables pour assouvir toutes leurs envies de nature! TRUFFAUT Magazine est un outil de communication qui a pour objectif de faire le lien entre la vie de nos magasins et nos clients. Il a pour objectif d'accompagner et de rassurer nos clients dans tous leurs projets extérieurs comme intérieurs et de les informer sur l’évolution de nos décisions d’enseigne.


Quelles ont été les principales étapes dans l’histoire du

magazine?
Catherine Jousse : Au début du 20e siècle, Georges Truffaut avait initié les premiers documents d’edition incontournables (magazines, encyclopédies et catalogues de vente par correspondance…) du monde du jardin. Un lègue assez marquant dans l’histoire de la communication de notre entreprise qui nous amène encore aujourd’hui à nous challenger régulièrement dans ce domaine. Chez Truffaut, le conseil et l’expertise de nos collaborateurs sont au cœur de l’expérience client. Grâce au magazine nous voulions faire perdurer cette expérience, créer du lien, accompagner nos clients dans leurs défis. En 20 ans, le TRUFFAUT Magazine s’est beaucoup remis en question et n’a cessé d’évoluer pour s’adapter aux besoins des consommateurs. Aujourd’hui, la transmission de nos valeurs de marque, de nos engagements et de nos connaissances reste au cœur de notre ligne éditoriale.
 
Quelle est la place occupée par le magazine dans la communication de Truffaut, en termes de budget et en termes d’image?
Catherine Jousse : Le TRUFFAUT Magazine est un outil de communication qui a su se rendre indispensable à notre marque pour tisser un lien étroit avec nos consommateurs. Avec un taux de prise en mains de 3 et 350.000 exemplaires écoulés par numéro, il est aussi un relais de notoriété au-delà des murs de nos magasins. Au fil des ans, nous avons toujours souhaité maintenir la qualité de ce document, tant par son contenu, son graphisme, que par la qualité du papier et de son impression.
 
Les mesures sanitaires prises par le gouvernement en raison de la pandémie ont-elles perturbé la diffusion du magazine en magasin?
Catherine Jousse : Oui, malheureusement nous avons dû suspendre l’impression de notre numéro d’été mais le magazine Truffaut est depuis plusieurs années également consultable sur le site truffaut.com et valorisé sur nos réseaux sociaux. Ainsi nos lecteurs peuvent choisir le support qui leur correspond le mieux.
 
Avez-vous réalisé récemment des études de lectorat et quels en ont été les principaux enseignements?
Catherine Jousse : Nos lecteurs sont bien évidement le reflet de notre clientèle et ces dernières années nous avons vu émerger de nouveaux sociotypes de jardiniers sur les dernières années. Les jeunes, les néophytes et les urbains sont de nouvelles cibles à capter et le Truffaut Magazine doit leur proposer du contenu à leur image et adapté à leur mode de vie !  (25% des clients magasins lisent le magazine et avec une audience majoritairement féminine)
 
Votre magazine est également un support publicitaire, les nombreuses pages de publicité insérées dans le magazine couvrent-elles les coûts de conception, de fabrication et de diffusion de TRUFFAUT Magazine?

Catherine Jousse : Nous avons la chance de pouvoir compter sur nos fournisseurs qui sont les principaux annonceurs du magazine. Celui-ci leur permet de mettre en avant des nouveautés «produits» que nos clients pourront facilement retrouver en magasin : c’est un vrai rapport gagnant/gagnant. Mais d’autres annonceurs viennent aussi régulièrement chercher à capter le relationnel client que nous avons tissé avec notre audience. Ce relationnel est un capital convoité à l’heure où les clients sont très exigeants envers les marques. Nous sommes vigilants à sélectionner des marques en lien avec nos valeurs.
 
Élection des Graines d’or 2020 : pour la 12e année consécutive, Truffaut a été élue Enseigne de l’année. Parmi les qualités préférées par les clients et prospects de Truffaut “Les catalogues, les prospectus, les guides, les fiches produits”. Les médias annoncent régulièrement la fin de la communication print, qu’en est-il pour votre entreprise?
Catherine Jousse : Bien sûr, comme toutes les enseignes responsables nous nous posons la question de réduire la quantité de documents imprimés et le TRUFFAUT Magazine est au cœur de notre réflexion. Le TRUFFAUT magazine est imprimé sur du papier certifié PEFC et nous utilisons des encres végétales pour garantir sa production dans le respect de nos engagements RSE. Par ailleurs, nous travaillons actuellement à sa digitalisation, mais pour garder un document d’exception même en ligne, nous comptons bien rivaliser d’innovations sans nous dénaturer. De plus les études démontrent qu’une grande partie de nos lecteurs sont encore très attachés au plaisir de feuilleter et de lire tranquillement le magazine.

Quels sont les projets pour TRUFFAUT Magazine en 2021?

Catherine Jousse : En 2021, l'enjeu sera de capter l'audience d'un public plus jeune tout en conservant nos clients traditionnels. Nous souhaitons continuer d’accompagner nos clients dans l’apprentissage des bons gestes au jardin. Notre Enseigne a amorcé en 2019, la mise en place des «Engagements du Bicentenaire» pour 2024 afin d’évoluer rapidement sur nos problématiques RSE. Nous souhaitons connecter les Hommes à la nature pour les connecter à la vie à travers notre magazine et sur tous nos supports.  Nous en profiterons également pour valoriser les actions solidaires de notre Fondation d’entreprise qui fêtera ses 10 ans au mois d’avril prochain.

Après de études de Gestion et Marketing, Catherine Jousse a fait son entrée chez Truffaut au service marketing il y à 30 ans. Elle a travaillé au lancement du magazine Truffaut et sur l’ensemble des outils de communication de l’Enseigne. Elle a amorcé le lancement de l’Enseigne Animalis, spécialisée dans le bien-être des animaux de compagnie créée en 1998. En 2007 elle prend le poste de Directrice de la communication de l’enseigne Truffaut et a mis en place le virage digital de la marque en créant le site Truffaut.com et la première plateforme e-commerce de l’enseigne.  Actuellement Directrice Marketing et E-commerce, elle gère l’ensemble des supports de communication offline et online, le service client et la stratégie e-commerce.

 

Valerie_RousseauxOK.jpgEntretien avec Valérie Rousseaux,

directrice commerciale de BRENT

Votre agence accompagne la marque Truffaut depuis près de 20 ans. Êtes-vous à l’origine de la création de TRUFFAUT Magazine?
Valérie Rousseaux : Tout à fait, nous avons la chance d’avoir un client très fidèle qui nous réitère sa confiance et avec qui nous avons plaisir à travailler. Cela se ressent certainement à travers le magazine. A l’origine, la Direction de la marque nous avait demandé d’imaginer un consumer magazine qui mette en avant la stratégie de l’Enseigne, une offre produit et les conseils que peut apporter Truffaut.
Nous avons vu l’opportunité d’aller au-delà et de faire entrer Truffaut dans une relation plus émotionnelle avec ses clients et de faire de cette marque une “love brand”. Truffaut avait pour cela l’avantage d’avoir une très belle notoriété et une expertise incontestable légitimant sa prise de parole. Présent dans les domaines du végétal, de la décoration et des animaux, nous avions largement de quoi imaginer de beaux sujets.

Quelles missions, en termes de communication, accomplissez-vous pour Truffaut ?
Valérie Rousseaux : Nous créons de toute pièce le magazine Truffaut, de l’élaboration de la ligne graphique, la création des contenus, la réalisation des prises de vues en passant par le montage, le suivi d’impression et la livraison. Cette ligne graphique sert de fer de lance à la création des autres supports même digitaux. Nous sommes également à l’origine des catalogues (mobilier, aquariums), des dépliants, des PLV in store, des annonces presse…
Autre point important, nous gérons également la partie relations presse et publiques de l’Enseigne et de la Fondation Georges Truffaut.
L’ensemble de ces outils sont en synergie. Nous sommes à la fois créateurs mais également garants de la cohérence globale.

TRUFFAUT Magazine vient de célébrer les 20 ans de sa création. Comment a évolué le magazine en termes de contenus et de design pendant ces 20 ans?

Valérie Rousseaux : Il est évident qu’en 20 ans le magazine a beaucoup changé. Il faut savoir que tous les 2 ans nous le revoyons et le faisons évoluer. Nous étudions les évolutions de la société, les attentes et préoccupations des consommateurs, les grandes tendances en termes de déco, de prise de parole, de ton… Le magazine se doit de rester actuel et en phase avec son époque.
D’ailleurs, dans les derniers numéros de TRUFFAUT Magazine, une nouvelle rubrique “Respiration Verte” a été créée. Elle met véritablement en exergue la politique RSE de l’Enseigne, sujets auxquels les consommateurs d’aujourd’hui sont très sensibles.

Comment est conçu TRUFFAUT Magazine et comment travaille son comité de rédaction?

Valérie Rousseaux : Il s’agit d’un travail d’équipe. Lors des comités, Truffaut nous livre les grands enjeux stratégiques ainsi que les tendances colorielles de saison déterminées au préalable. Les sujets sont proposés et validés. Nous mettons en scène une liste de produits qui correspond à ces sujets vendus chez Truffaut. Les rédactions d’articles sont lancées, les shoots photos organisés. Suivent ensuite des process de validation suivis par le service communication Truffaut. Il ne faut pas oublier que le magazine Truffaut reste LE magazine de l’Enseigne. Il est produit par l’agence Brent pour Truffaut, chaque prise de parole est validée par le service communication.

Comment et par qui sont produits les visuels du magazine?
Valérie Rousseaux : 90% des photos sont réalisées par les équipes Brent (choix des équipes, des lieux, organisation et suivi des productions). Pour la partie jardin, les photos sont shootées 1 an à l’avance durant la saison de floraison des végétaux, la partie déco est réalisée plus tard.

Qui est en charge de l’impression de TRUFFAUT Magazine?
Valérie Rousseaux : L’agence gère l’impression du magazine. Cela nous permet d’être garant de sa qualité. Le choix de l’imprimeur se fait de façon totalement transparente avec Truffaut après un appel d’offres réalisé auprès d’imprimeurs qui répondent à nos critères de qualité. Nous faisons notre recommandation, la décision finale revient à Catherine Jousse, Responsable de la Communication Truffaut.


A propos
Après des études de communication, Valérie a commencé sa carrière chez DMB&B chez qui elle a contribué à la réussite des marques du Groupe Mars et Uncle Ben’s. Elle a par la suite travaillé chez Havas puis rejoint l’agence Burke Communication pour travailler sur des budgets tels que Continent, Arthur Martin, Facom, France Télécom ou encore Truffaut, toujours sur des enjeux d’édition. Elle construit, depuis maintenant plus de 20 ans, des stratégies éditoriales pour ses clients. Valérie a rejoint l’agence FBtoC devenue Brent en 2002 pour un poste de direction opérationnelle. Au-delà de la vision agence, elle a chez Brent un poste de chef d’orchestre des équipes. Son expérience des marques et sa connaissance de l’édition lui permettent d’être la garante de la qualité des stratégies, du contenu et des créations proposées aux clients, à l’instar du consumer mag qu’elle accompagne pour Truffaut.