Presse Edition

pub
Recherche

Entretien avec Philippe Teyssier directeur de Key Graphic

Entretien avec Philippe Teyssier directeur de Key Graphic

A ses débuts en 1984, Key Graphic se positionnait comme entreprise de pré-presse spécialisée dans la presse. Aujourd'hui elle se revendique comme entreprise numérique multicanal?
Philippe Teyssier : Il reste peu d’entreprise aussi âgées dans ce secteur d’activité. Key Graphic s’est nourri des mutations successives, l’agilité fait partie de son ADN. Lorsque j’ai repris les rênes de la société en 2007, la presse représentait plus de 80% des clients, aujourd’hui le pourcentage est tombé à 47%. Ce changement est le résultat d’un long travail de repositionnement avec une accélération liée à la dégradation de la situation de la presse. Même si nous ne communiquions pas sur cet aspect, Key Graphic manipule depuis longtemps les images, mais également le texte, la vidéo et les formats digitaux pour d’autres entreprises que les éditeurs de presse. Il est temps de mettre en avant son expertise dans la transformation de données et la diffusion multicanal.

Comment ont évolué les techniques que vous proposez depuis plus de 20 ans?
Philippe Teyssier : Depuis cette vingtaine d’années, la notion de plateforme prépresse est le reflet de notre mutation, mais nous ne devons plus nous contenter de retoucher une image et de faire un pdf, il faut gérer les fichiers et répondre aux nouvelles demandes comme les pdf digitaux, l’extraction xml ou la publication web. Il ne faut pas refaire l’histoire mais s’en nourrir. Aujourd’hui nous avons des outils taillés pour faire les opérations chronophages et répétitives ; l’humain demeure le pilote et le garant de la qualité. Pourquoi ne pas avoir tout automatisé? lorsqu’on parle d’image et de création graphique la subjectivité prend parfois le pas sur les considérations techniques, il est vital que notre compétence s’exerce sur la décision finale. Nous sommes des artisans avec des process industriels. L’ère des outils de production est actée, nous entamons celle des flux de suivi et du collaboratif interne et externe. Nos outils métiers sont devenus des moyens de communication avec les clients, de traçabilité et de suivi de production en temps réel. En terme de service, là aussi les choses évoluent, le softproof à remplacé l’épreuve papier, pour d’autres la publication html précède la version imprimée lorsqu’elle ne la remplace tout simplement pas, c’est une révolution pour nous qui étions très print first.

Quelle est aujourd'hui l'offre de Key Graphic et à quels secteurs d'activités s'adresse-t-elle?

Philippe Teyssier : L’offre s’articule autour de trois univers : Presse et édition pour des créations graphiques et de la maquette automatisée.
L’univers luxe avec des retoucheurs studio et maquettistes pack pour répondre aux exigences de très haute qualité. Le digital pour la communication institutionnelle d’entreprise et les sites de contenu lourds avec des données croisées. Ces trois univers se complètent parfaitement, la compétence de retouche luxe bénéficie à la presse et inversement la presse nous a habitué à la réactivité. Notre expérience dans la gestion de données images et xml est primordiale pour le digital.

En 2021 vous orientez également votre offre vers la communication d'entreprise et plus particulièrement vers celles du secteur du luxe?
Philippe Teyssier : C’est un véritable changement de cap, mais nous ne renions pas notre origine de photogravure qui justifie pleinement notre crédibilité dans la compréhension des problématiques de communication. Il est passionnant de voir la porosité entre ces mondes de communication que sont la presse et le marketing. Porosité dans les méthodes de travail, dans les outils de production mais aussi dans les modes de diffusion de l’information. Nous déployons actuellement plusieurs sites web métiers porteurs de contenus à forte valeur mais également de suivi de production et d’actions connexes de community management. Ils sont un bel exemple de notre nouvelle offre 360. Le luxe s’installe comme un secteur important de notre chiffre d’affaire, nous faisons le choix de rester autour de notre cœur de métier, la retouche studio, en y ajoutant une pincée de pack. Nous ne sommes pas une agence spécialisée avec un outil tel que Artpro, et ce ne sera probablement jamais le cas, mais nous avons une qualité de retouche studio de haute qualité.

Votre actualité à moyen terme?
Philippe Teyssier : Une belle campagne pour le luxe et des «gros» sites web métiers en préparation. Côté outils et service nous préparons un socle technologique de suivi de projet qui sera déployé en marque blanche.

 

A propos de Philippe Teyssier
Roughman de formation (EDTA Sornas), il a baigné rapidement dans les approches marketing et techniques en intégrant un groupe plurimédias (mode, presse, impression, évènementiel). Le développement du groupe l'amène à des responsabilités plus importantes et ouvre ses domaines de compétence.
Après un passage en freelance, il rejoint edipro groupe pour y développer une plateforme numérique et la communication européenne. Actuellement Directeur de Key Graphic et de la division prémédia du groupe Maury imprimeur, il accompagne ce groupe dans sa mutation vers les nouveaux métiers et médias.

 

A propos de Key Graphic
Key Graphic est une plateforme prémédia parisienne (filiale du groupe Maury, leader français de l’imprimerie rotatif offset), historiquement positionnée en retouche chromie et studio.
Aujourd’hui la plateforme s’adresse à trois univers : la presse et l’édition avec une offre en création graphique, maquette, secrétariat de rédaction et photogravure,l’univers du luxe qui est axé sur la retouche studio de très haute qualité et la maquette, et le digital institutionnel et métier avec la transformation des datas en phase avec les autres médias.
La mise en œuvre des moyens s’appuie sur la créativité et la technicité des hommes ; Les opérations automatisables et/ou chronophages sont transférées aux outils.