Presse Edition

pub
Recherche

Etude Académie des technologies : Les Français angoissés et dépassés par des technologies omniprésentes et obscure


Presse Edition 13/01/2021
Sondage Ifop pour l’Académie des technologies :
 
Le niveau d’inquiétude des Français vis-à-vis des technologies s’envole, leur défiance aussi
 
Compteurs Linky, reconnaissance faciale, Intelligence Artificielle, 5G… : les controverses sur les risques liés au développement de certaines technologies se sont récemment multipliées. Pour la troisième année consécutive, l’Académie des technologies a cherché à comprendre et analyser la perception des Françaises et Français, et son évolution, à l’égard des nouvelles technologies. Ce baromètre annuel réalisé par l’Ifop montre que les technologies constituent une source croissante d’inquiétude. Les Françaises et Français sont désormais une majorité (56%) à se dire inquiets à ce sujet (+ 15 points par rapport à l’an dernier). Par ailleurs, ils sont nettement moins nombreux qu’il y a une dizaine d’années à reconnaître leur impact positif sur le quotidien : 45% pour la santé (-25 points), 25% pour l’alimentation (-21 points) et 21% pour l’environnement (-28 points). Malgré ces inquiétudes, 61% estiment que le progrès technologique reste synonyme de progrès pour l’humanité et 75% se déclarent majoritairement intéressés par les nouvelles technologies. Le sondage révèle le sentiment d’un fort déficit d’information sur ces sujets. Seulement 33% estiment être suffisamment bien informés, un chiffre inchangé depuis 2001. Plus de trois quarts souhaitent être plus impliqués dans les décisions sur des technologies controversées (77%) et estiment que le gouvernement n’informe pas suffisamment de leurs conséquences (75%). Les résultats mettent également en lumière le nombre limité d’institutions et de personnes suffisamment crédibles pour combler leurs attentes. Ainsi, seuls les scientifiques et les journaux scientifiques ont la confiance d’une majorité de Français et Françaises, loin devant les représentants du gouvernement. Enfin, la France, à l’image de l’Europe, est loin d’apparaître en pointe en matière de recherche scientifique et technologique.

Lire l’étude complète