Presse Edition

pub
Recherche

Etude du MOTif : les liseuses séduisent les grands lecteurs en bibliothèques


Presse Edition 06/07/2011

Le MOTif, observatoire du livre et de l’écrit en Ile-de-France, a expérimenté le prêt de livres électroniques sur liseuses de début novembre 2010 à fin avril 2011 dans 6 bibliothèques rurales des Yvelines et une du Val-d’Oise, en partenariat avec la Bibliothèque départementale des Yvelines et en concertation avec les bibliothécaires pour le modèle de liseuse, les titres téléchargés, et le questionnaire élaboré en direction des usagers. 161 personnes ont été interrogées suite à l’emprunt. La liseuse utilisée pour l’expérimentation était le modèle Opus de Bookeen.

Profil des emprunteurs de liseuses : une majorité de femmes
Une grande majorité de femmes (75%) reflétant les usagers de ces bibliothèques

Les 35-44 ans sont les plus nombreux (+ de 30%)

Plutôt des « grands lecteurs » : 55% ont lu plus de 20 livres sur 12 derniers mois

95% des répondants sont équipés d’un ordinateur et ont une connexion Internet


Lieux de lecture : 95% ont essayé la liseuse à domicile, près de 30% dans les transports, plus de 15% ailleurs

(salle d’attente, jardin public, …)

Une grande curiosité et une certaine implication

L’expérience a rencontré un grand succès avec des listes d’attente tout au long des 6 mois de l’opération. Hormis la lecture régulière de la presse en ligne, très peu avaient expérimenté la lecture sur écran numérique. 60% ont lu un livre entier sur la liseuse empruntée.

Une expérience qui ouvre des perspectives à moyen et long terme
Si la grande majorité des emprunteurs en voient l’utilité en vacances et pour des déplacements quotidiens, ils restent peu nombreux à penser faire l’acquisition d’un livre numérique dans l’immédiat, mais sont :

85 % à être intéressés par le prêt de ressources numériques lorsqu’ils seront équipés.

Près de 80% à penser qu’ils liront dans quelques années aussi bien sur support papier que numérique, selon le type d’ouvrages mais surtout selon les circonstances : numérique en déplacements, papier chez soi, ou papier pour la lecture plaisir, numérique pour l’utilitaire, …

10% sont prêts à acquérir une liseuse dans un futur proche.

65% attendront que ces appareils évoluent

5% continueront à lire sur papier exclusivement

Une appréciation globalement bonne du livre électronique

60% des usagers trouvent la liseuse facile à utiliser

35% ont trouvé les manipulations plutôt compliquées,
5% n’y sont pas arrivés.

Plus de 50% ont trouvé la lecture très confortable, vraiment mauvaise pour près de 10%. Nombreux à se déclarer vraiment ou moyennement satisfaits du support, ils sont très peu à le juger mauvais.

Des bibliothécaires qui envisagent l’avenir de leur métier

12 bibliothécaires ont participé à l’opération et ont livré leur retour d’expérience :

Très favorables à l’opération : Ils pensent que l’offre pourrait attirer de nouveaux publics.

A court terme : ils pensent, comme les usagers, que les liseuses seront utilisées pour des déplacements, comme une lecture complémentaire du papier


Une évolution induite de leur métier : Ils prédisent une augmentation de la technicité de leur métier de bibliothécaire

Plus de médiation : un travail plus technique, même si le conseil reste la base, il faudra guider et former les usagers aux nouveaux supports. L’approche sera différente pour présenter les livres et leurs contenus : le prêt à distance nécessitera une mise en valeur des fonds différente.

Formation continue : tous estiment que le développement du numérique créera un besoin de mise à niveau constante par des formations informatiques / multimédia.

Fort de cette expérience et devant la forte attente des professionnels, le MOTif va prochainement conclure une expérimentation similaire avec le département de Seine Saint-Denis, qui devrait être lancée en fin d’année.

L’intégralité des résultats :

http://www.lemotif.fr/fr/actualites/bdd/article/1354