Presse Edition

pub
Recherche

Exposition Marcel Pagnol
De l'encrier au projecteur

Exposition Marcel Pagnol<br>De l'encrier au projecteur

Presse Édition 07/10/2015

Aubagne Capitale Marcel Pagnol 2015, trouve dans l'exposition «Marcel Pagnol, de l'encrier au projecteur» (du 2 octobre 2015 au 30 janvier 2016) son point d'orgue. Aux termes de plusieurs mois de fêtes, de rencontres, de colloque, de musique, de théâtre, la célébration des 120 ans de Marcel Pagnol révèle la volonté et l'engagement des élus, Gérard Gazay, Maire d'Aubagne et Sylvia Barthélemy Présidente de la communauté d'agglomération du Pays d'Aubagne et de l'Étoile, d'honorer l'Académicien aubagnais et de développer une politique culturelle riche et originale. Une programmation qui emporte l'adhésion des Aubagnais et qu'ont déjà plébiscité des dizaines de milliers de touristes cet été.

 

Un Pagnol, inédit, intime et incroyablement moderne et vivant
Il est toujours difficile de «donner à voir» un grand écrivain, même quand celui-ci se double d'un grand réalisateur de cinéma. Donc un homme de plume, de l'image et du son. Exercice encore plus difficile quand le sujet exposé conjugue toutes les curiosités, possède tous les talents et s'y adonne pêle-mêle avec bonheur et gourmandise. C'est sans doute la raison pour laquelle peu d'expositions ont été consacrées à Marcel Pagnol.
«De l'encrier au projecteur» de Nicolas Dromard et Cédric Guerlus est donc à ce titre un événement. D'autant plus marquant qu'il se tient à Aubagne au Centre d'Art des Pénitents noirs, sur «les terres» même de Marcel Pagnol et sous son cher Garlaban. D'autant plus pertinent que Nicolas Pagnol, son petit-fils, en est le Commissaire général et a accepté pour la première fois de sortir des archives familiales, photos, et objets rares de l'univers de son grand-père. Et que Jacqueline Pagnol a contribué elle-même à cette aventure. Si cette exposition constitue un retour aux sources en quelque sorte, celui d'un petit Marcel né ici, le 28 février 1895 au 16 du cours Barthélemy, si elle retrace son formidable parcours «de l'encrier au projecteur», elle s'attache à un Marcel Pagnol inédit et intime.
Le parti-pris choisit par Nicolas Dromard et Cédric Guerlus est de nous faire découvrir Marcel Pagnol sous ses aspects les moins connus. Ceux du scientifique, du chercheur, du passionné de nature et de botanique, celui de l'historien... La volonté également de nous montrer les ressorts de cette étonnante personnalité. C'est là le grand intérêt de cette exposition : aller chercher dans toute une histoire familiale, celle de son grand-père, de son père..., dans ses amitiés, ses rencontres, ses « hobbies»... ce qui a fait de Marcel Pagnol, non seulement l'humaniste du XXe siècle que l'on connaît mais «l'honnête homme» de son temps à la culture multiple et totalement moderne. «Nous avons laissé de côté le Pagnol des Souvenirs d'enfance pour nous concentrer sur la vie et les centres d'intérêt de cet homme visionnaire et innovant» explique Nicolas Dromard.
Et partant de là, c'est en fait tout l'oeuvre de Marcel Pagnol qui s'éclaire autrement. Ses thèmes d'inspiration, de prédilection, ses personnages de théâtre, de littérature, de cinéma. Sa personnalité que l'on découvre autrement : «Si l'oeuvre de Marcel Pagnol a fait le tour du monde, on connaît peu la vie de ce jeune provençal qui part à la conquête de Paris et s'investit avec passion dans tout ce qu'il entreprend» précise Nicolas Pagnol. A découvrir donc au fil des salles, les événements qui l'ont marqué, les objets fétiches qui l'ont accompagné tout au long de sa vie, d'autres emblématiques comme ses caméras, ses mallettes de tournage, son habit d'académicien, le fruit de ses recherches : plans de machines à vapeur, maquettes de foreuses à eau, fabrication d'une voiture économique ; ses travaux mathématiques sur le théorème de Fermat, l'uranium... A voir aussi le manuscrit de La Gloire de mon père, écrit à la plume ronde... mais aussi des lettres, des photos, des affiches et des extraits de films. «Tout en menant sa carrière d'écrivain et de cinéaste, Marcel Pagnol est un homme en gestation, qui ne cesse de chercher de réfléchir, d'écrire sur les sujets les plus divers» ajoute Cédric Guerlus. «Une vie de travail et de convictions qui lui permettra de s'imposer et d'acquérir une indépendance totale» résume Nicolas Pagnol*.

 

*Nicolas Pagnol est le petit-fils de Marcel Pagnol. Il dirige la
Compagnie Méditerranéenne de films (CMF) et Marcel Pagnol
Communication (MPC). Il est le Président d’honneur de Aubagne Capitale Marcel Pagnol 2015 et Commissaire général de l’exposition «Marcel Pagnol, De l’encrier au projecteur». Nicolas Pagnol a choisi l'année anniversaire des 120 ans de Marcel Pagnol pour lancer l'édition de l'oeuvre de Marcel Pagnol en BD. Pour commencer, La Gloire de mon père et Merlusse paraîtront en novembre prochain chez Bamboo Edition. Avec la trilogie «Marius» «Fanny» «César» restaurée, dont la sortie se fera prochainement en salle, Nicolas Pagnol a ouvert le grand chantier de la restauration des films. Avec la volonté nécessaire de préserver ces chefs d'oeuvre et de retrouver la qualité d'origine. A noter également la création chez l’artisan parfumeur Lothantique de la fragrance «Jean de Florette». Enfin, Nicolas Pagnol signera, avant la fin de l'année, un livre attendu consacré à la correspondance cinématographique de Marcel Pagnol aux Editions Robert Laffont.