Presse Edition

pub
Recherche

Libres Propos : Les clés pour créer une marque à succès! Par Franck Dupuis créateur et dirigeant de la marque de sportswear Venum

Libres Propos : Les clés pour créer une marque à succès! Par Franck Dupuis créateur et dirigeant de la marque de sportswear Venum

presseedition.fr 25/05/2022
En 2021, l’INPI a enregistré 113.070 dépôts de marques, un chiffre qui ne cesse d’augmenter depuis cinq ans, et en hausse de 6,5% par rapport à 2020. Ainsi ils sont toujours plus nombreux chaque année à tenter l’aventure de la création de marque, et pourtant si beaucoup se lancent, peu réussissent à émerger. Mais alors comment faire pour réussir? Quelles sont les erreurs à ne pas faire? Quels points doivent être priorisés avant de se lancer? Comment se faire connaitre?
 
Franck Dupuis, fondateur de la marque à succès Venum, (créée en 2005), spécialiste des vêtements et équipements de sports de combat dont le CA dépasse les 100 millions d’euros, apporte son éclairage.
 
1ère étape : identifier l’écosystème de son marché avant de se lancer

Créer une marque est un travail long qui demande beaucoup d’investissement, que celui-ci soit financier ou temporel. Il est donc important d’avoir toutes les clés en main et les informations importantes avant de se lancer. A savoir :
- Avoir une bonne connaissance de son marché : avant de lancer une marque il faut connaitre son marché, qui sont ses concurrents? Quels sont les tarifs pratiqués?
- Définir son persona : qui veut-on toucher ? Quel type de client voulons-nous avoir? Il faut identifier une cible précise, connaitre son sexe, sa tranche d’âge, son type de métiers, ses besoins, ses freins à l’achat, ce qui la motive, etc. et d’autres informations qui peuvent faciliter le ciblage des campagnes marketings entre-autres.
- Pointer les valeurs de l’entreprise : en 2022 il est important d’avoir une image de marque forte car c’est elle aussi qui fera la différence, parfois même davantage que le produit en lui-même.
- Définir/élaborer sa stratégie de distribution : où allez-vous vendre vos produits/services ?

- Identifier sa force, sa différence sur laquelle reposera la marque et son succès.
 
Ces différents points sont le préambule d’une marque et doivent être pris en compte avant de lancer le processus de création.
 
2e étape : Identifier et mettre en avant son originalité sur le marché
Que l’entreprise ou la marque soit sur un marché de niche ou pas, elle doit identifier son point fort, ce qui la différenciera de ses concurrents.
Un levier intéressant est de choisir un point faible du secteur pour le transformer en force. Il peut s’agir par exemple d’un marché où l’approvisionnement des produits est un problème alors que la demande est forte, la marque peut alors devenir son propre fournisseur pour éviter ces aléas et prendre des parts de marché sur ses concurrents qui auraient cette faiblesse. Dans ce cadre, créer des joint-ventures, ou trouver des partenaires spécialistes de la conception / du textile peut-être une bonne alternative pour rester concentrer sur son propre cœur de métier.
 
3e étape : Avoir une stratégie marketing en phase avec ses capacités financières

À ses débuts, une entreprise n’a pas toujours les moyens mais un marketing percutant peut faire le job. En sponsorisant peu de combattants mais sur des matchs importants : un short logotypé à 500 dollars a rapporté une très grosse visibilité à Venum lors d’un UFC télévisé par exemple. Et a permis à la marque de gagner en notoriété très rapidement et à moindre frais.
 
Lorsque la capacité financière est limitée, la marque doit se montrer smart, intelligente et réaliser de petits investissements qui auront un maximum d’impact. Au fur et à mesure que les moyens financiers grandissent : on pourra voir plus grand.
 
Sans oublier que communiquer peut avoir plusieurs buts :
- Se faire connaitre,
- Vendre un produit ou un service,
- Réagir et contrôler un bad buzz,

- Gérer sa relation client,
- Etc.
 
La communication est la clé du succès. Celle-ci peut se faire via plusieurs types de média : presse, télévision, réseaux sociaux, radio, etc… Selon le budget et la cible choisis, le média pour communiquer va varier, ainsi que le message et l’objectif.
 
4e étape : Se faire connaître grâce aux partenariats
Le sponsoring est une autre technique. Connu depuis bien plus longtemps, beaucoup de marques sponsorisent des évènements sportifs ou associatifs ayant un lien avec leur marché et leurs valeurs. Le sponsoring permet à la fois de gagner en notoriété, image de marque et en (idéalement) en clients.
 
Une autre technique du même type, a vu le jour il y a environ 7-8 ans et est le nouveau fer de lance des réseaux sociaux : les ambassadeurs.rices. Proches de leurs abonnés, les influenceurs ont un certain pouvoir sur leurs choix de consommation. Le partenariat peut être basé sur des dons de produits ou avec un échange financier mais à des coûts plus faibles. Choisir certains d’entre eux pour représenter une marque est une stratégie qui assure notamment des ventes. Néanmoins il est important de ne pas seulement prendre en compte le nombre d’abonnés ou de like mais également les valeurs que l’influenceur véhicule. Elles doivent être proche de la marque et lui faire écho. Il s’agit d’élargir son public mais pas au prix de ses valeurs.
 
Pour faire fonctionner sa marque et la rendre pérenne, les marques doivent mettre toutes leurs chances de leur côté en se concentrant sur leurs points forts et leurs points faibles, et sur une stratégie marketing en accord avec leur cible. Ainsi, les fondateurs assurent la pérennité de cette dernière et sa notoriété. Il ne s’agit pas d’investir à tout va mais de réfléchir intelligemment et sur le long terme. Objectif : offrir une vraie valeur ajoutée au public et non un copier-coller de ce qui existe.
 

A propos de Franck Dupuis
Franck Dupuis a débuté sa carrière en 1997 au sein d’IBM France en tant qu’ingénieur d’affaires. A 23 ans, Franck est le plus jeune ingénieur jamais embauché par la société. Fort de cette première expérience réussie, il occupera successivement le même poste au sein des sociétés BEA Systems, et InStranet. Il intègre Autonomy France en 2002 en tant que Directeur Commercial Industrie et Défense où il travaille notamment avec les services de renseignement français (DPSD, DGSE, etc). Fort de ses précédentes expériences commerciales et plusieurs fois finalistes des championnats de France de Karaté, il décide de saisir les opportunités d’un marché en pleine expansion en créant Dragon Bleu, spécialisée dans la distribution d’équipements d’arts martiaux et de sports de combats, avec un site dédié : www.dragonbleu.fr.
Visionnaire, il créé également la marque Venum, aujourd’hui leader mondial des vêtements et équipements de sport de combat et est sponsor de l’UFC (organisation mondiale de MMA).
 
Sources :
https://www.capital.fr/votre-carriere/le-nombre-de-creations-dentreprises-atteint-un-nouveau-record-en-2021-1422948
https://wydden.com/chiffres-cles-entreprises-en-france/