Presse Edition

pub
Recherche

Impact du Covid-19 sur les comportements de consommation : plus de cuisine, une alimentation plus saine et un soutien aux petits commerces


Presseedition.fr 10/02/2021
La crise sanitaire a bouleversé les habitudes de consommation des Français, leur faisant adopter de nouveaux comportements. Parmi les grandes tendances : plus de cuisine et de fait maison, une alimentation plus saine et un soutien aux commerces indépendants.

Entre le 29 décembre 2020 et le 8 janvier 2021, près de 1.800 utilisateurs de Shopmium ont répondu à un sondage en ligne sur l’impact de la crise sanitaire sur leurs habitudes de consommation, dont une majorité de mères de famille. Alors que les vaccins font espérer une sortie de crise, les résultats confirment une évolution significative des comportements et des priorités des foyers.

Des courses en magasin et dans les petits commerces à l’issue de la pandémie
Si la crise sanitaire a boosté les courses en ligne en drive et en livraison, les consommateurs devraient retrouver le chemin des magasins à la sortie de la crise. Ainsi, 1 consommateur sur 5 (20%) déclare qu’il a l’intention de faire ses courses en magasin plus souvent lorsque la pandémie touchera à sa fin.

 

La vraie évolution est le rapport aux petits commerces. Parmi les consommateurs qui fréquentent les commerces indépendants (boucher, caviste, petite épicerie, etc.), 31% prévoient d’y faire leurs courses plus souvent. Depuis le début de la pandémie, 20% des foyers ont pris l’habitude de se rendre dans les commerces indépendants, ce qu’ils ne faisaient pas auparavant.

Une plus grande anticipation et préparation des courses en magasin
Un des changements majeurs est la plus grande anticipation des courses en magasin. Ainsi, 29% des shoppers regardent plus souvent ce qu’ils ont dans leurs placards et frigo avant d’aller faire les courses. Ils sont 32% à prévoir davantage leurs prochains repas et 25% à faire plus souvent une liste de courses qu’avant le début de la crise sanitaire.

Les jeunes de moins de 35 ans font partie de ceux qui se sont mis à utiliser une liste de courses plus souvent : ils sont 33% à le faire davantage chez les 16/24 ans et 31% chez les 25/34 ans.

 

Il y a par ailleurs un intérêt renforcé pour les offres promotionnelles et les réductions. 33% des foyers ont subi une baisse de revenus depuis le début de la pandémie. Ainsi, 40% des consommateurs affirment regarder plus souvent les offres promotionnelles proposées par les magasins et 45% les autres types d’offres comme les applications mobiles et bons de réduction.

Au moment de choisir un magasin pour faire ses courses, le prix reste le principal critère de choix (cité par 60% des consommateurs), suivi de la localisation du magasin (50%) et de la qualité des produits proposés (43%). La bonne application des mesures d’hygiène et de sécurité n’arrive qu’en 5ème position et n’est un critère primordial que pour 22% des consommateurs. 27% des consommateurs affirment comparer plus souvent les prix entre les enseignes qu’avant la pandémie.

Un véritable engouement pour la cuisine et le fait-maison
Les consommateurs semblent avoir aussi changé leurs habitudes en matière de repas au cours de la dernière année. La pandémie a suscité un véritable engouement pour la cuisine, porté par des émissions comme «Tous en cuisine» sur M6 avec Cyril Lignac.

Ainsi, 20% des foyers mangent moins souvent des plats préparés. Ils sont nombreux à cuisiner plus souvent. Près d’un foyer sur 5 (19%) cuisine plus souvent à l’aide d’ingrédients préparés et plus d’un foyer sur 3 (35%) cuisine plus souvent des plats 100% fait maison.


Les jeunes semblent se mettre à la cuisine maison comme leurs aînés. Ainsi, 44% des 16/24 ans cuisinent plus souvent des plats 100% fait maison. Ils sont 41% chez les 25/34 ans.

La pâtisserie tire également son épingle du jeu, avec 40% des foyers qui déclarent faire de la pâtisserie plus souvent qu’avant le début de la pandémie.  

Parmi ceux qui cherchent des recettes pour les prochains repas, 37% le font plus souvent qu’avant la crise sanitaire et 29% utilisent davantage les réseaux sociaux pour trouver de l’inspiration.  

Une grande partie des foyers ont l’intention de continuer à cuisiner lorsque la pandémie touchera à sa fin. 61 % pensent cuisiner maison tout autant et 29 % souhaitent le faire encore plus souvent.

Un plébiscite du sain et du naturel
De manière plus générale, le sain et le naturel ont le vent en poupe. Ainsi, pour les consommateurs, au moment de choisir des produits alimentaires, les principaux critères sont : que ce soit un produit sain (pour 33% des consommateurs), que les ingrédients soient naturels (pour 18%) et que le produit soit local (pour 14%).

Pour les produits d’hygiène-beauté et d’entretien, les critères de choix sont similaires : que ce soit un produit naturel (cité par 49% des consommateurs), qu’il soit éco-responsable (pour 13%) et qu’il soit bio (pour 9%). Le critère éco-responsable est particulièrement important pour les jeunes, cité par 21% des 16/24 ans.

Plus d’un foyer sur 2 (55%) affirme que ses habitudes de consommation ont changé depuis le début de la pandémie. 37% des foyers affirment manger plus sainement, 21% achètent plus de produits locaux et 12% achètent plus de produits bio.


Des perspectives plutôt optimistes sur l’année 2021

En ce début d’année 2021, les consommateurs font preuve d’attentisme et d’optimisme. Interrogés sur leur état d’esprit, 50% affirment vivre au jour le jour et attendre de voir comment les choses évoluent. 32% pensent que les prochains mois vont être difficiles mais se disent confiants. 16% se sentent enthousiastes à l'idée d’une nouvelle année et de la perspective d'un retour à la normale.

Toutefois, les habitudes prises en 2020 devraient profondément transformer les comportements et les relations humaines en 2021 et au-delà. Ainsi, même lorsque la pandémie aura pris fin, 52% des répondants ont l’intention de continuer à éviter les contacts physiques avec les personnes qu’ils ne connaissent pas (bise, poignée de main, etc.) et la même proportion prévoit d’avoir toujours du gel hydroalcoolique sur soi. 34% affirment qu’ils garderont une distanciation physique avec les autres et 28% envisagent de continuer à porter un masque dans les magasins et espaces publics.

Les 5 priorités pour l’année 2021 sont :
- Rester en bonne santé (pour 27% des répondants)
- Passer du temps avec ses proches (15% des répondants)
- Ne pas être infecté par le Covid-19 (11% des répondants)
- Voyager (9% des répondants)
- Être stable financièrement (8% des répondants)

Jon Beill, Directeur Général de Quotient Technology et Shopmium Europe, affirme : «Alors que la crise sanitaire dure depuis bientôt un an, il est clair qu’elle aura un impact durable. L’une des évolutions les plus marquantes est le retour à la cuisine et au fait maison, avec la volonté d’avoir une alimentation plus saine. Les consommateurs ont également modifié leur manière de faire les courses, avec moins d’improvisation. Les marques doivent prendre en compte ces tendances, pour influencer les consommateurs avant qu’ils ne se rendent en magasin, tout en répondant à leurs nouvelles attentes».    

Sondage réalisé en ligne entre 29 décembre 2020 et le 8 janvier 2021 auprès de 1779 utilisateurs de l’application Shopmium.


A propos de Shopmium

Shopmium est une entreprise fondée en 2012 qui propose un ensemble de solutions marketing à destination des marques de grande consommation en France, au Royaume-Uni et en Belgique. Son activité principale repose sur une application mobile qui réunit plus de 6 millions d’utilisateurs et permet aux marques de faire découvrir leurs produits tout en offrant des promotions exclusives aux consommateurs. Shopmium propose également des solutions d’Influencer Marketing et de display mobile, fondées sur les données de consommation de sa communauté. En 2015, Shopmium a rejoint le groupe américain Quotient Technology Inc., leader américain du couponing digital créé en 1998.