Presse Edition

pub
Recherche

Le papier minéral? Questions à Camila Amaya-Castro Fondatrice d'Innov'Blue

Le papier minéral? Questions à Camila Amaya-Castro Fondatrice d'Innov'Blue

Presse Edition 22/11/2017
Papier : qualité et responsabilité environnementale sont-elles conciliables?
Camila Amaya-Castro : Pour donner de la personnalité, de l'attractivité à votre message, vous souhaitez un papier de qualité,  original, doté d'une  texture spécifique. Mais ce « beau papier » est trop souvent nocif pour l'environnement. Pire, plus il est qualitatif, plus il est polluant. A l'inverse, si vous exigez un support peu ou pas agressif pour l'environnement, vous pensez devoir renoncer à l'esthétique, à la solidité et au confort. De fait, le papier de réemploi s'abîme plus vite, souffre d'un aspect granuleux et d'un toucher rugueux.

Et si vous  n’aviez pas à choisir? Et si vous trouviez un support performant, éco-responsable  et en prime, «différentiant»?

Camila Amaya-Castro : L’arbre est une ressource renouvelable, sauf si son exploitation par l’homme est plus forte que sa capacité de croissance. Or, c'est ce qui se produit : nous abattons trop d’arbres et les besoins de papier et d'emballage ne diminue pas (-0,1% du 2015 à 2016 et +0,1% entre 2000 et 2016 (source cepi)).  Quant au papier biodégradable, produit par exemple à partir de tiges de tomates ou bien d'herbes et contenant parfois des graines, il est certes idéal pour la production de journaux mais par nature... peu résistant.  Pourtant, vous souhaitez quand même conserver longtemps certains écrits, protéger vos produits ou   préserver vos créations. Vous attendez donc un papier éco-responsable qui ne se  dégrade pas. C’est ici que le papier minéral d'Innov’Blue va vous intéresser.

D’où vient le papier minéral?

Camila Amaya-Castro : Il est obtenu à partir de déchets de roche calcaire, des résidus qui n’ont pas d’usage et qui ici deviennent une ressource. Cette roche sédimentaire qu'est le calcaire est très répandue à la surface de la planète.
La production de papier minéral ne consomme pas d'eau. L’énergie thermique nécessaire à sa fabrication représente 15% de celle réclamée par le papier cellulosique.
Par comparaison, le papier classique requiert, par tonne produite, l’équivalent en cellulose de 18 arbres adultes, la consommation de 2 770 litres d’eau et il ne peut être recyclé que 5 fois. Sans parler des produits chimiques comme les acides, les blanchisseurs, l'alcalin et parfois des produits halogène. De son côté, le papier minéral n'exige aucun additif, il est zéro produit chimique.

Quels sont, au final,  les principaux avantages du papier minéral?
Camila Amaya-Castro : Le papier minéral est ultra-doux au toucher, un toucher «peau de pêche » que vous retrouverez   uniquement sur les papiers spéciaux, certes qualitatifs mais toujours coûteux. C’est aussi un papier résistant qui ne se froisse pas et ne se déchire pas. Mieux, il ne craint pas l’eau ni la matière grasse, puisqu’il ne contient pas de cellulose.
C'est assez simple. Le papier minéral cumule les  avantages du papier synthétique et ceux du papier à base de cellulose, tout en préservant les ressources de la planète. Trois en un.

 


A propos d’Innov’Blue
Innov’Blue, fondé en 2016 par Camila Amaya-Castro, travaille avec le fabricant (TLM) comme avec d’autres distributeurs en Europe pour mettre à disposition la matière du Papier minéral. Elle propose son expertise aux clients finaux comme aussi aux acteurs de la communication graphique. L'entreprise s'investit fortement sur chaque projet et vise à obtenir les meilleurs résultats, comme par le co-design. Innov’Blue travaille également dans le domaine de l’emballage.

Camila Amaya-Castro a auparavant travaillé pour plusieurs grands groupes, responsable de projets packaging et marketing. Elle a constaté que des solutions remarquables restent souvent inconnues ou bien se développent trop lentement. D'où la création d'Innov’Blue, inspirée à la fois par l'envie d'entreprendre, de créer des produits attractifs et de respecter les ressources naturelles.
Parce qu’elle cherchait à inspirer d’autres personnes, enfants comme adultes, Camila Amaya-Castro a publié en 2014 le livre Les Fables de Gunter (les éditions blu), imprimé entièrement sur papier minéral.


Newsletter

Recevez gratuitement
tous les 15 jours la newsletter
de Presse-Édition

Votre adresse email :



pub