Presse Edition

pub
Recherche

Libre Propos : Inquiétudes sur la distribution de la presse par MLP


Presse Edition 15/05/2019
MLP regarde avec une grande d’inquiétude la confusion qui domine les travaux du projet de réforme de la loi Bichet. À quelques jours de l’ouverture des débats parlementaires, trop de points essentiels sont toujours mal définis, personne ne semble envisager sérieusement les conséquences potentiellement catastrophiques pour notre filière de certains choix radicaux.

Dépôts de presse, messageries... des définitions à géométrie variable


Perte de l’exclusivité territoriale, mise en concurrence inappropriée... c’est l’existence même des acteurs historiques de la distribution de la presse qui pourrait ne pas être pérennisée. La remise en cause de la neutralité du réseau est un risque majeur pour tous les éditeurs.

Une régulation aux limites mal définies

Agrément de nouveaux acteurs, nouveaux schémas industriels... la nouvelle régulation semble avoir un champ d’action quasiment illimité. Toutes les filières ont besoin de régulation mais sans contours très précis, c’est l’avenir de chaque acteur historique de la filière qui est alors en jeu et en risques.

D’abord ne pas nuire !

Derrière un apparent maintien du système coopératif, ce projet de loi reprend in fine tous les principes du big-bang « pseudo-libéral » voulu par le rapport Schwartz.

Éditeurs, graphistes, imprimeurs, messageries, dépôts, marchands... des dizaines de milliers d’emplois sont désormais menacés. Chacun est pourtant indispensable à la qualité, la diversité de l’information mais aussi à la neutralité et l’efficacité de la distribution de la presse.

Notre marché décroissant est très fragile. La loi ne doit pas permettre des expérimentations irréalistes aux conséquences imprévisibles.

Le Conseil d’Administration