Presse Edition

pub
Recherche

Livres Côté Psy&santé


Presse Édition 09/01/2019

31uxWZs26FL._SX345_BO1,204,203,200__1.jpgLA TOLÉRANT ET L'AVERSION

Claude Habib, Desclée de Brouwer, 2019, 282 pages, 17,90€

Née au XVIIe siècle, la tolérance est devenue notre vertu centrale, au point de se confondre avec la démocratie. Mais ses conditions d'exercice ont changé : le schisme protestant mettait au défi de faire coexister des versions différentes du christianisme. Notre situation est tout autre. Les revendications de droits subjectifs, d'une part, et les migrations, d'autre part, ont bouleversé les thèmes, puis l'exercice de cette vertu : nous devons accepter les orientations sexuelles les plus diverses tout en accueillant les croyances et les moeurs de populations d'origines variées. Le basculement d'une partie des opinions en Europe et aux États-Unis indique que la tolérance n'est pas acquise. Elle exige de chacun un effort permanent pour surmonter ses propres aversions. Détachée des aversions, la tolérance est creuse. Dégagées de la tolérance, les aversions peuvent devenir criminelles. Il faut donc penser ensemble ces deux notions. C'est au jugement politique et moral qu'il incombe de réviser nos manières de vivre, voire de réprouver certaines coutumes. Car tolérer, ce n'est pas pérenniser les appartenances. C'est empêcher l'humiliation de l'homme par l'homme.


 





5164ZxpaM6L._SX393_BO1_204_203_200_.jpgDE LA PSYCHOLOGIE POSITIVE AU TRAVAIL

59 outils clé en main avec 4 vidéos d'approndissement
Béatrice Arnaud, Eric Mellet, collection "Business", Dunod, 2019, 192 pages, 26,50€

La psychologie positive, c’est quoi? Selon les chercheurs Gable et Haidt, c’est  «l’étude des conditions et processus qui contribuent à l’épanouissement ou au fonctionnement optimal des individus». La psychologie positive ne se réduit donc pas à l’étude du bonheur individuel, mais implique une dimension collective, sociétale et entrepreneuriale. Elle nous apporte de nouvelles connaissances sur l’être humain qui peuvent être mises en application et ainsi contribuer au développement et aux performances des entreprises. Ce livre expose comment appliquer la psychologie positive au bureau et comprend tous les outils permettant dans l’entreprise de favoriser les comportements positifs, le développement des valeurs et  postures telles que la bienveillance, l’empathie, la confiance en autrui. Certains outils sont prolongés par des situations d’entreprise, des exercices et des auto-évaluations.

 

 

 

 

 

 

41M2X08sYFL._SX340_BO1_204_203_200_.jpgIMPOSTURE PHARMACEUTIQUES

Mathieu Quet, Les empêcheurs de tourner en rond / La Découverte, 2018, 250 pages, 18€  

Renforcement des législations, nouveaux accords internationaux, opérations de police, multiplication des saisies : la lutte contre les "faux" médicaments a pris une ampleur inédite. Ces précautions semblent s'imposer : dans les pays les plus riches comme les plus pauvres, l'accès à des médicaments de qualité, contrôlés avec attention, n'est-il pas un droit indiscutable? Au fil d'une enquête qui nous conduit des bureaux des firmes multinationales aux pharmacies de village, des rues de Nairobi aux zones industrielles indiennes, Mathieu Quet montre que la bataille contre les faux médicaments fournit à l'industrie le moyen de reprendre le contrôle d'une situation qui lui échappait. Face à la montée en puissance de l'industrie générique et à la croissance des échanges commerciaux entre les pays du Sud, face aux mouvements de patients qui dénoncent les effets de la propriété intellectuelle, et face aux gouvernements des pays les plus pauvres qui ne s'en laissent plus conter, la lutte contre les faux médicaments est la solution trouvée par la Big Pharma pour défendre ses monopoles et ses profits. Une telle entreprise de sécurisation révèle certaines transformations essentielles du capitalisme, liées à l'évolution des routes marchandes et des formes de circulation, à la reconfiguration des stratégies de profit et des modes de contrôle. Il est grand temps d'étudier le fonctionnement de ce nouveau capitalisme des flux.

 

 




 

414z5GX65PL._SX324_BO1_204_203_200_.jpgSANTÉ MENTALE & SOUFFRANCE PSYCHIQUE

Un objet pour les sciences sociales

Sous la direction de Isabelle Coutant et Simeng Wang, CNRS Éditions, 2018, 420 pages, 25€

Selon l'OMS, les troubles psychiques concerneraient une personne sur quatre dans le monde. En France, ces troubles occasionnent chaque année plus de 10.000 suicides et près de 200.000 tentatives. Parallèlement, la vente d'antidépresseurs a été multipliée par sept entre 1980 et 2000. Ces pathologies ne peuvent se résumer à une affaire de connexions intra-cérébrales car les peines, les souffrances, les inhibitions, les déceptions, les angoisses, les peurs sont aussi liées aux environnements social et culturel. Aborder le psychisme du point de vue des sciences sociales permet de mieux comprendre, analyser et prendre en charge la santé mentale. Émile Durkheim sur le suicide et plus tard Michel Foucault sur la folie ont ouvert la voie. Cet ouvrage souhaite la poursuivre en étudiant également les interactions entre systèmes de soins et politiques publiques, en repensant le rôle et la fonction de la psychiatrie, en enquêtant au plus près des individus et des groupes qui font l'objet des interventions "psy", mais aussi au plus près des soignants. La santé mentale est en effet devenue le nouveau langage des luttes sociales. C'est pour répondre à cette exigence de notre monde contemporain que cet ouvrage à vocation pédagogique a été conçu.

 

 

 

 

 

41JEeOrK8KL._SX309_BO1_204_203_200_.jpgLES ÉTONNANTS POUVOIRS DE TRANSFORMATION DU CERVEAU

Guérir grâce à la neuroplasticiré

Norman Doidge, Belfond, 2019, 444 pages, 22,50€

Il est urgent de redécouvrir ce livre pionnier, passionnant et réconfortant, sur les ressources inexplorées de notre cerveau, son infinie capacité à s'adapter et à progresser. Dans ce livre publié pour la première fois en 2008 et vendu à plus d'1 million d'exemplaires à travers le monde, Norman Doidge nous révélait une découverte révolutionnaire : la neuroplasticité du cerveau, à savoir sa capacité à modifier sa structure physique pour compenser des déficiences, des lésions, pour se réparer, mais aussi pour se développer et s'améliorer – et ce, quel que soit notre âge. Dix ans plus tard, les neurosciences sont sur toutes les lèvres et la neuroplasticité ne cesse de dévoiler ses extraordinaires pouvoirs thérapeutiques, notamment pour les pathologies dégénératives comme la maladie d'Alzheimer ou de Parkinson.

 

 

 

 


 

51XQpBla_lL._SX309_BO1_204_203_200_.jpgLES ÉMOTIONS CACHÉES DES PLANTES

Didier Van Cauwelaert, Plon, 2018, 276 pages, 16,90€ 

Elles se défendent, elles attaquent, elles nouent des alliances, elles chassent, elles rusent, elles draguent, elles communiquent à distance leurs peurs, leurs souffrances et leur joie. C'est aujourd'hui prouvé : elles nous perçoivent, nous reconnaissent, nous calculent, elles réagissent à nos émotions comme elles expriment les leurs. Est-il possible qu'elles nous envoient des informations thérapeutiques, des messages de gratitude, des appels au secours? Oui, les plantes sont dotées d'intelligence, de sensibilité, voire d'une forme de télépathie qu'ont détectée nos instruments de mesure. Aussi merveilleuses soient-elles, toutes les révélations contenues dans ce livre sont le fruit d'observations et d'expériences scientifiques. La nature ne cesse de nous parler. A nous d'arrêter d'être sourds.