Presse Edition

pub
Recherche

Noël 2020 : moins faste et en petit comité 44%


Presse Edition 09/12/2020
A 2 mois de Noël, un sondage réalisé par l’application mobile Shopmium montre que la majorité des Français ont l’intention de passer Noël en comité restreint, avec un budget réduit. Certains produits festifs tirent néanmoins leur épingle du jeu. Entre le 13 et le 21 octobre 2020, plus de 2.960 utilisateurs de Shopmium ont répondu à un sondage en ligne sur l’impact de la crise sanitaire sur leurs habitudes de consommation et la manière dont ils prévoient de fêter Noël. Les résultats éclairent les projets et intentions des Français.

 

Noël attendu dans un contexte sanitaire incertain
Malgré le contexte sanitaire, Noël reste un événement important qui génère de l’excitation. Le niveau d’impatience est de 6,4 sur 10 en moyenne. 39% des Français indiquent que leur niveau d’impatience est de 8 ou plus. Seuls 17% ont un niveau d’impatience inférieur à 5. Le niveau d’impatience est légèrement plus élevé chez les moins de 35 ans.

Néanmoins, 26% des Français attendent Noël avec moins d’impatience que l’année dernière. Au Royaume-Uni, 46% des Britanniques disent attendre Noël avec moins d’impatience.

 

Ainsi, 59% des Français n’ont pas encore fait de projet pour le jour de Noël. Si 39% indiquent qu’ils n’ont pas pour habitude de prévoir Noël aussi longtemps à l’avance, le contexte sanitaire est mis en avant par beaucoup. 34% des Français attendent de savoir comment la situation sanitaire va évoluer pour mieux évaluer les risques et 33% attendent de savoir si le gouvernement imposera de nouvelles restrictions.

Un Noël fêté en petit comité, avec moins d’interactions sociales
La majorité des Français prévoient de moins voir leur famille et amis à l’occasion des fêtes de fin d’année comparé à l’année dernière, que ce soit à domicile ou dans les bars et restaurants.

 

52% des Français ont moins l’intention de voir leurs amis et famille à domicile. Interrogés sur les raisons, 78% citent les restrictions et risques sanitaires associés au Covid-19, 39% indiquent que leurs proches sortent et reçoivent moins et 19% mentionnent une baisse de revenus. Toutefois, les Français sont globalement plutôt à l’aise à l’idée de se rendre chez des amis ou de la famille pendant la période des fêtes de fin d’année, avec un score moyen de 6,1 sur 10.


71% des Français ont moins l’intention de voir leurs amis et famille dans des bars et restaurants. Parmi eux, 80% indiquent sortir moins en raison des restrictions et risques sanitaires associés au Covid-19, 34% affirment que leurs proches sortent et reçoivent moins et 21% mentionnent une baisse de revenus.

Seuls 29% des Français pensent fêter Noël à 10 ou plus - si aucune restriction n’est annoncée d’ici là par le gouvernement et que la règle des 6 recommandée le 14 octobre dernier est levée. 46% des Français prévoient déjà de passer Noël à 6 ou moins.

Noël 2020 se fêtera donc en plus petit comité que Noël 2019. L’année dernière, 43% des Français ont fêté Noël à 10 ou plus. Ils n’ont été que 36% à fêter Noël à 6 ou moins en 2019.

Un Noël moins faste pour beaucoup
2020 a été une année difficile pour beaucoup de Français. En effet, 43% des foyers ont souffert d’une baisse de revenus au cours de l’année 2020.

Ainsi, 44 % des Français prévoient de dépenser moins pour Noël cette année, avec un budget total pour la nourriture, les cadeaux et la décoration moins élevé. 51% des foyers qui comptent dépenser moins indiquent qu’ils ont connu une baisse de revenus. 48% disent faire plus attention à leurs dépenses cette année et 19% ne veulent pas d’un Noël trop festif dans un contexte de pandémie.

 

A l’inverse, 10% des Français prévoient de dépenser plus que l’année dernière, avec un budget total plus élevé. Parmi eux, 56% disent vouloir se faire plaisir et faire plaisir à leurs proches en cette année difficile. 27% indiquent avoir dépensé moins que d’habitude cette année en raison de la pandémie, pouvant donc se permettre de dépenser plus à Noël.

Dans ce contexte, la majorité des Français prévoient de faire des arbitrages. 42% comptent dépenser moins que l’année dernière en décorations de Noël et 26% dépenser moins en boissons alcoolisées. Certaines catégories de produits devraient être favorisées : 60% des Français sont ainsi disposés à dépenser plus en cadeaux et 28% à dépenser plus en viandes et poissons.

Un repas de Noël plutôt festif
Parmi les Français qui recevront chez eux le jour de Noël, un tiers (33%) pense dépenser moins que l’année dernière pour le repas de Noël. 58% estiment qu’ils dépenseront autant et 8% pensent dépenser plus.

Les produits festifs restent un marqueur important de Noël. 42% des foyers sont prêts à dépenser plus que l’année dernière pour de la viande et des produits de la mer de qualité comme le foie gras et le saumon fumé. 34% sont disposés à dépenser plus pour des produits frais de qualité comme le fromage, 25% pour le chocolat et les sucreries et 23% pour la pâtisserie.

De nouvelles habitudes de consommation deviennent par ailleurs de plus en plus ancrées. 41% des Français ont l’intention de manger plus sainement qu’au cours des fêtes de fin d’année précédentes. 34% prévoient de se faire plus plaisir.

1 foyer sur 2 pense ainsi acheter des produits différents par rapport aux fêtes de fin d’année précédentes. Parmi eux, 50% prévoient d’acheter plus de produits locaux, 49% plus de produits sains et 35% des produits de meilleure qualité.

Des attentes spécifiques vis-à-vis des marques et des enseignes

Alors que certains produits de Noël sont déjà en magasin, les consommateurs estiment que les marques doivent tenir compte du contexte sanitaire. Près d’un Français sur 2 (49%) pense que les publicités de Noël devraient être adaptées et refléter la situation actuelle. 7% des Français considèrent même que les publicités de Noël ne sont pas appropriées cette année.

Impactés par des baisses de revenus, les consommateurs sont aussi en demande d’offres promotionnelles. 82% des consommateurs sont plus à la recherche d’offres promotionnelles et de réductions cette année pour les fêtes de fin d’année que l’année dernière.

27% des foyers français redoutent par ailleurs des ruptures de stock en magasin. 32% des foyers prévoient ainsi de faire des provisions sur les produits qu’ils souhaitent acheter pour la fin de l’année en supermarché. Et 27% ont déjà commencé à faire des provisions. Les consommateurs français semblent assez marqués par les ruptures de stock et les difficultés d’approvisionnement en magasin pendant le confinement.

Jon Beill, Directeur Général de Shopmium, affirme : «Il est clair que Noël 2020 sera différent des autres. Si beaucoup de foyers prévoient de dépenser moins dans un contexte sanitaire et économique tendu, la notion de plaisir reste centrale et les produits festifs continuent à être plébiscités. Les marques ont donc une vraie carte à jouer, à condition de répondre aux attentes des consommateurs et d’adapter leur communication».

Sondage réalisé en ligne entre le 13 octobre et le 21 octobre 2020 auprès de 2963 utilisateurs de l’application Shopmium.


A propos de Shopmium

Shopmium est une entreprise fondée en 2012 qui propose un ensemble de solutions marketing à destination des marques de grande consommation en France, au Royaume-Uni et en Belgique. Son activité principale repose sur une application mobile qui réunit plus de 6 millions d’utilisateurs et permet aux marques de faire découvrir leurs produits tout en offrant des promotions exclusives aux consommateurs. Shopmium propose également des solutions d’Influencer Marketing et de display mobile, fondées sur les données de consommation de sa communauté. En 2015, Shopmium a rejoint le groupe américain Quotient Technology Inc., leader américain du couponing digital créé en 1998.