Presse Edition

pub
Recherche

SALONS & EVENEMENTS VIRTUELS : 3e partie, Retour d'expérience : Le Salon des Entrepreneurs Nantes Pays de La Loire

SALONS & EVENEMENTS VIRTUELS : 3e partie, Retour d'expérience : Le Salon des Entrepreneurs Nantes Pays de La Loire

Presse Edition 13/01/2021

Questions à  Aziliz de Veyrinas, Directrice déléguée Les Echos Le Parisien Evénements et à Cécile Lefèbvre, Event Manager Salon des Entrepreneurs Nantes 2020.

 
Quels moyens techniques avez-vous mis en place pour l’organisation Salon de Nantes et à quels prestataires avez-vous fait appel?
Pour le Salon des Entrepreneurs de Nantes nous avons travaillé avec la plateforme française InWink. Après plusieurs mois de benchmark et de tests, c’est celle qui correspond le plus à nos événements. Nous voulions une plateforme qui conjugue la possibilité d’échanger (propre à l’identité du Salon des Entrepreneurs) et à la mise en valeur des partenaires qui nous accompagnent. Pour cette édition 100% digitale, nous avons également travaillé avec les Studios de l’Ile : plateforme audiovisuelle totalement équipée pour tourner et diffuser nos contenus en direct, en basculant le flux sur la plateforme de diffusion Inwink. S’appuyer sur l’expertise de professionnels de l’environnement audiovisuel et digital est essentiel pour produire un événement de qualité. Nous nous pouvons décevoir nos participants, nos partenaires, ni ternir l’image de marque de notre groupe media.

Comment cette décision a-t-elle été accueillie par les exposants et les professionnels du secteur?
Nous remercions tous les partenaires qui nous ont accompagnés sur cette édition (Région Pays de la Loire, Nantes Métropole, la Carène Saint-Nazaire et BPI France). Avec la crise commune que nous traversons, nos liens – noués depuis de nombreuses années – ont été renforcés. Tous nous ont fait confiance en appuyant notre décision sans hésiter . Il n’était pas question d’annuler l’événement. Nous avons conjugué nos forces pour soutenir les entrepreneurs. Cette expérience 100% digitale du Salon des Entrepreneurs était une première pour nous tous. Elle nous permet d’envisager l’avenir avec beaucoup plus de sérénité et de conduire la transformation du Salon des Entrepreneurs avec une boîte à outils décuplée! En 2021, Le Salon des Entrepreneurs devient Go Entrepreneurs et se transforme en une expérience hybride à l’année. Tenir l’édition de Nantes en 100% digital nous a aidé à créer cette bascule vers de l’événementiel hybride.

Quelle était votre offre pour les exposants?
Grâce aux outils mis à disposition, les partenaires ont pu valoriser leur activité et échanger avec les participants via les modules de networking et les créneaux de rendez-vous. Avec Go Entrepreneurs nous allons complètement repenser l’offre partenaire. On ne propose plus «du mètre carré» ou de la seule prise de parole, mais de l’expérience, du média et des opérations spéciales.

Pour les visiteurs?

Depuis plusieurs mois, nous prenons l’habitude d’assister virtuellement à des événements en ligne et à créer du lien via des modules de discussion et d’ateliers en petits groupes. Nos visiteurs ont été très actifs et réactifs lors de cet événement. Nous tenons d’ailleurs à revoir ce terme «visiteur». Aujourd’hui, que ce soit en digital ou en physique, on ne «visite» plus de manière passive à un événement. Il y a une vraie recherche d’optimisation de son temps et donc de sa présence à instant T. C’est pourquoi nous voulons plutôt parler de participants. Pour l’édition du Salon des Entrepreneurs de Nantes, plus de 17.200 participants se sont connectés et ont interagi! Nous avions prévu des sessions d’interactions post-prise de parole pour que les différents intervenants puissent répondre aux questions posées dans le module de chat. Cela a très bien fonctionné.

Quels sont à votre avis les avantages et les inconvénients d’un salon 100 % digital?
La digitalisation permet d’abolir les frontières. La mise en place d’événements digitaux rend accessible au plus grand nombre des contenus autrefois réservé à un nombre restreint de personnes, souvent pour des impératifs géographiques. La couverture de cette édition a été nationale : seuls 40% des participants connectés venaient de la Région Pays de Loire! Le digital rebat aussi les cartes du temps : nous constatons une explosion du replay (2.157 pour le Salon des Entrepreneurs de Nantes!) et nous en tirons de nombreux enseignements pour travailler l’expérience Go Entrepreneurs. Pour autant, dans le pôle Les Echos Le Parisien Evénements nous avons défini la transformation de notre modèle comme un vrai métissage du digital et du physique. Les deux formats réunis multiplient les opportunités de rencontres et des échanges, décuplent les contenus et leur durée de vie et permettent d’alimenter à l’année la communauté des entrepreneurs. En transformant le Salon des Entrepreneurs et en donnant vie à Go Entrepreneurs nous inventons une nouvelle expérience A Paris, Lyon, Marseille, Nantes… et sur une plateforme digitale innovante. La scénographie, totalement revisitée, mettra les entrepreneurs au centre de l’événement: nouveaux formats d’échanges, valorisation de parcours atypiques, animations inédites, ateliers pour ‘’pitcher’’ son projet. Et au-delà des rencontres physiques, nous avons pour ambition d’animer la communauté des entrepreneurs, tout au long de l’année, en capitalisant sur les atouts du digital. En effet, l’identification à une communauté est constitutive de l’esprit d’entreprise. Elle sera donc au cœur de Go Entrepreneurs. Un groupe privé sur Facebook permettra notamment à chacun de mutualiser, partager, se nourrir et s’inspirer de contenus exclusifs : replays, témoignages, interviews de personnalités influentes...

 

Pour vos prochains salons, allez-vous opter également pour des formules 100 % digitales ou hybrides. Si oui lesquels pourquoi?
Le coeur de notre métier est de savoir créer la rencontre, sous toutes ses formes, et de générer du business. L’alliage du digital et du présentiel ouvre le champ des possibles. C’est la combinaison des deux formats qui nous intéresse car elle multiplie les temporalités, les modes de partage et les interactions. Avec le 2ème confinement, Les Echos Le Parisien Evénements ont basculé en un temps record une vingtaine d’événements prévus en hybride en format 100% digital, comme le Salon des Entrepreneurs de Nantes ou encore Médias en Seine. Cela nous a permis de mettre en pratique toutes les fonctionnalités des plateformes digitales et des plateaux d’enregistrements. Nous sommes prêts pour 2021, à la fois pour nous adapter au contexte que nous connaissons mais aussi pour penser des événements où le digital et le présentiel se nourrissent réciproquement tout en existant sur des territoires distincts.


A propos
Aziliz de VEYRINAS est Directrice Déléguée chez Les Echos-Le Parisien Evénements et organise, en collaboration avec les rédactions, près de 130 événements par an (dont 40% en région). Aziliz de Veyrinas a démarré sa carrière chez TLT (Télé Toulouse) de 1998 à 2001 comme chef de publicité. Puis elle a monté et développé le bureau grand sud-ouest de la régie Partenaire Développement de 2001 à 2005 pour représenter Le Monde, l’Express, L’Expansion, La Tribune… En 2005, Aziliz de Veyrinas fonde sa société «Aziliz et vous», agence de partenariats et crée l’édition régionale Midi-Pyrénées de «Sport» le magazine gratuit. Elle est appelée par Olivier Poivre d’Arvor en juin 2007 à prendre la direction de la communication et du marketing de la candidature «Toulouse capitale européenne de la culture», elle crée en parallèle le club des entreprises partenaires en levant plus de 2M d’euros du secteur privé. En octobre 2008, elle poursuit sa carrière en s’associant avec Jean-Christophe Tortora pour créer Objectif News, le premier media économique en Midi-Pyrénées, elle en prend la direction générale pendant 4 ans avant de rejoindre les équipes de La Tribune au moment du rachat du titre par le Groupe Hima en février 2012. Aziliz a aussi créé le département événementiel du Figaro en 2016 et dirigé le business de la 2° édition de Vivatech en 2017 avant de revenir à La Tribune comme Vice-Présidente Associée jusqu’en 2019.


photo_CLOK.jpgCécile LEFEBVRE, directrice du pôle Business au sein du groupe Les Echos Le Parisien Evènements, accompagne les entreprises sur le rayonnement de leur marque et leur développement commercial. Cécile LEFEBVRE a commencé sa carrière au sein des médias et de la publicité chez Next Radio TV (RMC, BFM et BFMTV) pendant 4 ans, puis a acquis des compétences digitales au sein de réseau social VIADEO en travaillant avec la communauté RH. C’est en 2014 que Cécile rejoint Les Echos Event pour développer la croissance de ce pôle sur la partie «événements sur mesure». Depuis 2020, elle prend la direction du pôle Business avec comme événement majeur les Salons des Entrepreneurs qui deviendront Go Entrepreneurs en 2021. C’est dans ce pôle qu’elle s’occupe également de l’organisation de conférences, think Tank et remise de prix sur des secteurs d’activité varies.

 

FAITS  CHIFFRES

La première édition du Salon a rèuni 17.200 participants dont 52% de futurs dirigeants et 32% de dirigeants.