Presse Edition

pub
Recherche

Coup de cœur de la rédaction
Christian Chamourat : L'art du portrait au service de la marque

Coup de cœur de la rédaction<br>Christian Chamourat  : L'art du portrait au service de la marque

Presse Edition 16/06/2010

La culture photographique du portrait semble relativement inexistante dans les entreprises en France, pourquoi ?
Christian Chamourat : Je me suis souvent demandé pourquoi en France on n'aimait pas être photographié. Mon analyse tient au fait que l'on ne reçoit pas, lors de son cursus scolaire, un apprentissage à la lecture et à l'analyse d'une image tout comme on le reçoit pour un texte. Les responsables d'entreprise par exemple que j'ai eu l'occasion de photographier ont un rapport instinctif, intuitif à l'image. En France dans les cercles économiques on a l'habitude de se méfier de l'intuition. L'image peut même faire peur !


Nous vivons pourtant dans un monde submergé d'images ?
Christian Chamourat : Oui parce qu'en communication, l'image est un vecteur souvent plus fort que le texte. La photographie d'un visage communique souvent davantage de choses que les mots pouvant le décrire. Illustrer par exemple la confiance que l'on peut avoir dans une entreprise est beaucoup plus percutant à travers le portrait du dirigeant et de son expression.


Avez-vous vu une évolution de « l'art » du portrait dans les entreprises au cours de ces dernières années ?
Christian Chamourat : L'évolution a été marquante sur le plan technique et esthétique. Sur le plan de l'expression de l'être, peu. Regardez les portraits d'Irving Penn ou de Richard Avedon, ils sont intemporels. L'esthétique doit être un moyen mais jamais un but.


Qu'est ce que l'on peut raconter avec un portrait aujourd'hui qui n'a pas déjà été dit ?
Christian Chamourat : Il y a toujours une chose à découvrir, c'est la personne que l'on a pas encore photographiée. Découvrir quelqu'un et donner à voir ce qu'il est, grâce à la photo. La nouveauté réside également dans une disponibilité importante, le temps de la photo, du photographié et du photographe. Or cela, on l'autorise rarement dans le cadre de l'entreprise. Souvent les entourages des chefs d'entreprise considèrent qu'ils n'ont pas de « temps à perdre » pour une photo. Pour beaucoup de gens, une bonne photo ou image de « soi » se réfère à un « assemblage » de photos vues dans les magazines. Cela n'aboutit jamais à une représentation fidèle mais à une mauvaise photo qu'il faudra refaire très vite. Une séance de photo « sérieuse », constructive où chaque protagoniste est « concentré » produit forcément de bonnes photos qui pourront être utilisées dans divers contextes de communication et qui auront la capacité de fonctionner sur la durée. Et cela ne veut pas dire que la séance durera longtemps !


Comment travaillez vous le portrait ?
Christian Chamourat : Je travaille de façon très intuitive, sous forme d'un « don » que je vais faire à la personne photographiée pour qu'elle se sente en confiance. Un portrait c'est « matérialiser physiquement une rencontre ». Je cadre souvent assez serré car l'expression d'un visage est principalement dans le regard. Il permet même d'imaginer le sujet en pied. Plus on est proche du regard, plus la personnalité est forte. A contrario la représentation en pied est souvent anecdotique.
Chaque personne a un sens et un équilibre. Je me mets au service de cet équilibre. Mon savoir et mon expérience me permettent de réaliser des images qui puissent être compréhensibles et marquantes. Des images qui peuvent nourrir le sens que beaucoup de professionnels de la communication recherchent aujourd'hui pour leur entreprise.


Christian Chamourat a réalisé de nombreux portraits de caractère : célébrités monde du spectacle, de la littérature, de la politique, dirigeants de société... Spécialiste de la nature morte au service de l'image de marque des plus grandes entreprises françaises et étrangères, il affiche de nombreuses références parmi lesquelles : Mac Donald's, Peugeot, Renault, Gan, American Express, Casino, Air France, Helena Rubinstein, Le Bon Marché, Lafarge, Essilor, Valéo, Nikon, Canon, Etam, Saint-Gobain, Jeff de Bruges, Martell, Heineken, Boursin. Christian Chamourat a participé à de nombreuses expositions dont les Rencontres Internationales de la Photographie en Arles.

Contact : Marie-anne Magnac : ma.magnac@gmail.com
www.christianchamourat.com