Presse Edition

pub
Recherche

La Drupa des exposants : entretien avec Jürg Wieland, Directeur général de Muller Martini France

La Drupa des exposants : entretien avec Jürg Wieland, Directeur général de Muller Martini France

Presse Edition 10/07/2008

Un mois à peine après la fermeture de la Drupa, le plus grand salon mondial consacré aux industries graphiques, qui s'est déroulé du au nous avons demandé aux dirigeants des filiales françaises des fabricants et producteurs de produits pour l'imprimerie de nous commenter cet événement. Première édition, avec Jürg Wieland, Directeur général de Muller Martini, d'une série d'entretiens qui se poursuivra à la rentrée avec les principaux acteur du secteur.

 

Quel bilan dressez-vous de la Drupa 2008 ?

Jürg Wieland :Un bilan dans l’ensemble positif. Nous étions à même de pouvoir montrer à nos clients, sur un stand important, notre vaste gamme de produits. Une manière de mettre en avant notre leadership dans la partie finition.

En terme de fréquentation et de prises de commandes, qu’en est-il des entreprises françaises qui se sont rendues sur le stand Muller Martini ?
Jürg Wieland : Avec plus de 200 contacts, la Drupa 2008 s’avère plus fréquentée que celle de 2004. Nous avons même pu signer quelques affaires pendant cet événement, alors que nos clients n’attendent plus la Drupa pour investir. Nous avons pu rencontrer une grande partie des entreprises françaises, des moyennes jusqu’aux plus grandes. Cela prouve que Muller Martini a une solution, quelque soit la taille des entreprises.

Quels ont été les points forts pour Muller Martini pour cette manifestation ?

Jürg Wieland : Muller Martini s’est présentée comme une entreprise dynamique, ce qui s’est exprimé dans notre nouveau design ergonomique et moderne avec une couleur – le laserblue – active qui a entrainé des commentaires très positifs de la part de nos clients. Sans oublier bien sûr la technologie de pointe que nous avons présentée.

Quels ont été les principaux matériels ou services proposés et exposés durant le salon ?
Jürg Wieland : Muller Martini a présenté une nouvelle génération de machines comme : le système de flux de production Connex : solution nouvelle et uniformisée de Muller Martini pour l’intégration des systèmes de façonnage dans le flux de production numérique ; les rotatives offset Alprinta V et Concepta : impression offset et flexo à format variable en continu sur l’Alprinta V pour les solutions hybrides. En première mondiale, Muller Martini a présenté le système de palettisation entièrement automatique Apila ; le massicot rotatif Preciso DS présenté sous sa version à double niveau , le compteur-empileur tourne-pile Listo pour la formation de paquets impeccables à la pleine vitesse de la rotativ ; l’encarteuse-piqueuse Presto E90 avec automatisation, coût avantageux ; l’encarteuse-piqueuse Primera : design et ergonomie remarquables ; l’encarteuse-piqueuse hautes performances Supra ; la brocheuse Corona avec l’assembleuse 3697 : dans le domaine de la production de livres à couverture souple, l’assembleuse 3697 et sa technique novatrice révolutionnaire de séparation des cahiers ; la brocheuse Pantera avec Amrys ; la ligne de reliure Diamant MC pour la production de livres à couverture rigide, avec sa technologie des servomoteurs, et son rendement net toujours plus élevé ; le système d’encartage modulaire Proliner : de par sa conception modulaire lui permettant de s’adapter à toutes les exigences de la salle d’expédition, la Proliner est synonyme de sécurité d’investissement . La SigmaLine avec le nouveau système de flux de production Connex : la SigmaLine permet de fabriquer des petits tirages de qualité de manière extrêmement rapide et rentable. Pour tirer pleinement profit des avantages de la production numérique, tous les processus partiels sont reliés entre eux.

Parmi ces derniers, lesquels ont été plébiscités ou ont occasionné le plus de demandes d’information de la part du public ?

Jürg Wieland : Avant tout, j’aimerais mentionner notre nouvelle ligne d’encarteuses de gamme moyenne « Primera ». C’était sans doute le « highlight » sur notre stand pour la plus grande partie des clients français.