Presse Edition

pub
Recherche

La Drupa des exposants, entretien avec Pierre Hoynant, Président de Heidelberg France

La Drupa des exposants, entretien avec Pierre Hoynant, Président de Heidelberg France

Presse Edition 11/09/2008

La Drupa des exposants :

entretien avec Pierre Hoynant

Président de Heidelberg France

3 mois après la fermeture de la Drupa, le plus grand salon mondial consacré aux industries graphiques, qui s'est déroulé 29 mai au 11 juin dernier, à Düsseldorf, en Allemagne, nous avons demandé aux dirigeants des filiales françaises des fabricants et producteurs de produits pour l'imprimerie de nous commenter cet événement. Cette semaine, c’est Pierre Hoynant, Président de Heidelberg France qui répond aux questions de Presse Edition.

Quel bilan dressez-vous de la Drupa 2008 ?
Pierre Hoynant : C’est une des meilleures drupa que nous ayons vécue ! Nous sommes globalement satisfaits car nous ne nous attendions pas à d’aussi bons résultats, tant au niveau des prises de commandes que de la qualité du visitorat.

En terme de fréquentation et de prises de commandes, qu’en est-il des entreprises françaises qui se sont se sont rendues sur le stand de Heidelberg ?

Pierre Hoynant : Comme vous l’avez sans doute lu dans différents communiqués, on constate une progression des visiteurs étrangers (hors Allemagne). Les français ont représenté environ 3,4 % du visitorat total soit, plus de 13000 visiteurs. Nous constatons néanmoins un changement dans le comportement et le profil des visiteurs. Globalement, nous avons reçu et rencontré beaucoup plus de décideurs et surtout des personnes qui avaient préparé leur visite, sachant exactement pour quel type de produit elles venaient à Düsseldorf. Cette tendance était déjà palpable lors de l’édition 2004. Pour ce qui concerne Heidelberg France, et sans donner des chiffres précis qui ne peuvent être communiqués que par la Direction Générale du Groupe Heidelberg Druckmaschinen AG, nos résultats en termes de prises de commandes dépassent les objectifs que nous nous étions fixés.

Quels ont été les points forts lors de cette manifestation pour Heidelberg ?

Pierre Hoynant : Notre concept « HEI Performance – HEI Value » a mis en avant les avantages technologiques de nos produits en termes de productivité et efficacité ainsi que leur impact sur la rentabilité de nos clients. Ceci a été, sans conteste, le point fort.
Nous avions un stand ouvert, transparent, clair et qui a très bien fonctionné y compris lors de certaines journées d’affluence record.
Nous avons prouvé, une nouvelle fois, que nous sommes un fournisseur de solutions intégrées, pour toutes les activités de la chaîne graphique, couvrant l’immense majorité des formats d’impression. Nous avons su démontrer la cohérence de notre offre qui conforte la stratégie du groupe. De nombreux visiteurs français en ont pris conscience et nous en ont fait spontanément la remarque.
L’accent mis sur l’activité Emballage, boites pliantes, étiquettes et applications spéciales, qui occupait tout le hall 2, en était la preuve évidente. Nous avons également décidé de mettre l’accent sur le développement durable. Manifestement, ce sujet majeur était repris sur un certain nombre de stands de nos confrères. Pour le fabricant que nous sommes cette priorité a été prise en compte il y a fort longtemps comme l’attestent les agrémentations ISO 14000 de nos usines réalisées il y a plus de 15 ans ! Il en va de même en ce qui concerne nos produits et en particulier de toute la gamme des périphériques « Star » dont le développement a été réalisé depuis plus de 10 ans dans cet objectif. Cependant cette Drupa a été le premier événement ou nous avons décidé de communiquer de façon forte sur le sujet, par exemple avec des machines de configurations complexes réalisant des impressions sans alcool et en UV, ou en démontrant les avantages de l’Anicolor en termes de gâche papier.


Quels ont été les principaux matériels ou services proposés et exposés durant le salon ?


Pierre Hoynant
: Chaque segment de nos activités était mis à l’honneur et sur chaque pôle nous avions des nouveautés à présenter.
Les Speedmaster SM 74 et SM52, profondément remaniées et dont la modularité permet de couvrir l’ensemble des besoins du segment commercial. La nouvelle XL 75 pour les clients qui recherchent la plus grande polyvalence. L’offre complète pour l’impression en ligne recto/verso avec la nouvelle Speedmaster XL 105 P, mais aussi la XL 75 P et toujours la SM 102 P qui reste, contre toute attente, le modèle de machine feuille le plus vendu par Heidelberg dans le monde.
Bien sûr la grande nouveauté pour nos clients a été la présentation d’une gamme complète couvrant les besoins des clients

« Packaging » avec pour point d’orgue la Speedmaster XL 145. L’arrivée de Heidelberg dans le très grand format (VLF), emballage, PLV et édition, avec les XL 162 et 145 était très attendue. Mais c’est surtout notre offensive dans le packaging avec l’offre prépresse et finition associée à nos presses qui a impressionné. Il est notable que Heidelberg est actuellement le seul et unique fournisseur capable d’offrir le prépresse, l’impression et la finition sur l’ensemble de l’activité emballage. Ainsi, au-delà de notre nouveau CtP Suprasetter VLF, allant jusqu’au format 190, nos platines de découpe Dymatrix et plieuses colleuses Diana ont considérablement évolué dans leur productivité depuis la Drupa 2004. Par exemple certaines de nos plieuses colleuses peuvent recevoir un système d’inspection qualité en ligne capable d’éjecter les « mauvaises » à pleine vitesse !
Par ailleurs, notre offre finition destinée aux clients

« Labeur et Edition », riche de toute la palette des produits Polar, de notre très large gamme de plieuses et d’encarteuses, s’est élargie avec la nouvelle plieuse automatique 16 pages KH 82, ainsi que les chaines de dos carré collé Eurobind 1300 et 4000. Toutes ces machines étaient « Prinectées », leur connectivité totale ayant été la base du succès rencontré avec le très grand nombre de démonstrations réalisées sur notre flux de gestion et de production Prinect (1.200 démonstrations). Notre offre logicielle, très large et totalement ouverte à tous les systèmes GPAO existants répond manifestement aux attentes du marché.
Pour Heidelberg, le concept de « Solution » intègre les consommables et l’ensemble des Services dont nos clients peuvent avoir besoin.
Nous élargissons en permanence notre gamme de produits consommables « Saphira », mis au point par Heidelberg pour optimiser la productivité des machines, cette marque ayant maintenant atteint une présence mondiale. Par ailleurs, dans le cadre de notre activité « Systemservice », nous avons présenté nos nouveaux contrats de maintenance et de diagnostic à distance. Nous voulons avec ces nouvelles offres limiter les arrêts machine, réduire l’entretien curatif et permettre ainsi à nos clients d’augmenter leur productivité en utilisant leur matériel au maximum de ses capacités. Nous élargissons également nos offres de service au conseil en organisation de l’entreprise et au financement.

Parmi ces derniers lesquels ont été plébiscités ou ont occasionné le plus de demandes d’information de la part de vos clients ?

Pierre Hoynant : Nous avons constaté un intérêt soutenu pour l’ensemble de notre offre et aucune journée n’a été « calme » dans un quelconque secteur. Il est difficile de mesurer les demandes réelles d’information de nos clients et visiteurs sauf à constater le volume de brochures distribuées. Sur ce critère, les clous du show ont été incontestablement la XL 162, la XL 105 à retiration, la technologie Anicolor et la plieuse automatisée Stahlfolder KH82.