Presse Edition

pub
Recherche

La Fabricante du mois : Emmanuelle Duchateau, Directrice de fabrication Uni-Médias

La Fabricante du mois : Emmanuelle Duchateau, Directrice de fabrication Uni-Médias

© Photo Uni-Medias

 

presseedition.fr 13/10/2021
Diplômée d'une école d'arts graphiques, comment êtes-vous tombée dans le chaudron de la fabrication?
Emmanuelle Duchateau : Plusieurs domaines de mon métier me plaisaient à la fin de mes études. Fraîchement diplômée je ne voulais rien m’interdire. J’ai exercé comme maquettiste, préparateur de copie, scannériste, fabricant, au planning... Au gré des postes occupés au début de ma carrière, le hasard a voulu que je me spécialise davantage en fabrication. J’ai senti assez vite que la fabrication est un domaine dynamique, fait d’avancées technologiques perpétuelles. Pour moi qui aime apprendre chaque jour et qui n’aime guère l’ennui ou la routine, je sentais qu’en choisissant la fabrication j’allais être gâtée… bonne pioche!

Que vous a apporté votre passage chez Hachette Livre au service fabrication des livres scolaires?

Emmanuelle Duchateau : Hachette Livre m’a mis le pied à l’étrier, ils m’ont fait confiance avant même que j’obtienne mon diplôme. J’y ai rencontré de grands professionnels ayant à cœur de transmettre leur savoir, une grande variété d’ouvrages. J’en garde de la fierté et un très bon souvenir.

En 1999, le grand saut dans la presse magazine, comment s'est passée cette immersion?

Emmanuelle Duchateau : J’étais toute jeune lorsque j’ai découvert la Presse Magazine. J’avais envie de découvrir un autre secteur de ma filière. Pour moi celui de la Presse Magazine était «à part» et l’est encore aujourd’hui. Les contraintes et les défis y sont nombreux, ils poussent à se dépasser. J’aime ce côté trépidant, les bouclages chauds, la rapidité de décision et d’exécution, les interactions étroites entre les équipes, la grande modernité au sein des usines, la précision chirurgicale des machines qui tiennent des cadences folles, le papier qui est une matière formidable. On ne va pas se mentir, la Presse Magazine souffre depuis de nombreuses années, elle se réinvente aussi beaucoup, elle innove sans cesse. J’aime surtout la passion de ses acteurs, l’étincelle toujours présente dans le regard des équipes, que l’on soit journaliste, graphiste, service transverse ou imprimeur.

Pour vous, la formation, la transmission du savoir semble être un devoir, une vocation?
Emmanuelle Duchateau : Comme tous les fabricants j’ai passé des années à apprendre, à jongler avec toutes les contraintes de mon métier. A un moment, lorsque l’on sent que l’on maîtrise enfin assez bien ces aspects, il faut sortir de sa zone de confort avant que la routine frappe à la porte. Partout où j’ai travaillé, j’ai rencontré une figure, «un papa de métier». Deux d’entre eux (ils se reconnaîtront !), m’ont proposé simultanément de prendre une nouvelle dimension : manager une équipe, former de nouvelles recrues, intégrer un comité de pilotage pour prendre de la hauteur. Ils étaient persuadés que j’en avais et la fibre et les capacités. Cela m’a fait sourire car plus jeune je voulais être prof d’anglais ou d’espagnol, parce que l’on m’avait aussi proposé d’être prof de fab. Cela semblait concordant, comme les pièces d’un puzzle qui s’imbriquent, alors je me suis lancée et j’y ai pris goût ! Quel plaisir de transmettre à mon tour ce que l’on m’a donné, de voir une équipe grandir, et de voir à quel point je grandis aussi au passage, c’est mutuellement très enrichissant. De plus, nos métiers évoluent sans cesse, notamment d’un point de vue du respect de l’environnement, il est important que les équipes soient à la pointe des connaissances.

Dans l'actualité du groupe : Uni-médias s'engage pour la planète et l'environnement. D'où l'importance pour Unis-médias de proposer un cycle vertueux de fabrication de magazines. Comment le service fabrication s'investit pour trouver des matières premières plus durables à la fabrication de ses magazines et procède à des changements dès qu'il est possible d'utiliser des matières plus respectueuses de l'environnement?
Emmanuelle Duchateau : Le questionnement environnemental a pris de l’ampleur chez Uni-médias, nous y sommes très sensibles, nous dressons actuellement notre bilan carbone et listons les actions à mener. C’est le début d’une nouvelle aventure qui promet d’être riche et passionnante. La Fabrication Uni-médias collabore avec des acteurs les plus locaux possibles, soucieux de l’origine des matériaux, qui fabriquent sans parcourir de grandes distances intermédiaires, qui pilotent la réduction de leurs déchets et qui s’investissent dans la Recherche et Développement. Nous y voyons là un vrai partenariat, des liens étroits et précieux. Nous sommes en papier PEFC bien sûr depuis les origines. Récemment nous avons basculé tous nos magazines et produits imprimés sur des encres, des vernis et des colles respectueux de l’environnement. Avec l’équipe Routage nous testons et déployons activement le papier thermo-scellable pour nous affranchir du film plastique. Nous testons aussi l’offre à découvert. Nous éco-concevons tous nos produits imprimés, quel que soit le petit ou grand tirage demandé. Nous avons aussi fait en sorte que ces préoccupations ne restent pas uniquement dans le giron initial de la Fabrication. Nos équipes internes sont sensibilisées et sensibilisent à leur tour leur entourage. Dans nos éditos, dans nos colonnes, au téléphone avec un lecteur ou un client publicitaire, même dans les dîners le samedi soir me dit-t’on, chacun porte ce message d’information et de sensibilisation.
     
Comment conciliez-vous votre fonction de Directrice de Fabrication avec votre engagement au sein de la Commission Développement Durable du SEPM ainsi que votre participation à un groupe de travail «Nouveaux modes de diffusion» avec

CITEO?
Emmanuelle Duchateau : Ce n’est pas facile car mes journées sont très denses. J’ai une sensation de « trop peu » sur ces sujets qui m’intéressent beaucoup, qui élargissent ma perception et qui permettent de faire bouger les lignes. N’oublions pas que ces derniers temps les crises s’enchaînent à un rythme soutenu dans notre secteur : grève de papeterie, crise sanitaire, faillite de Presstalis, crise d'approvisionnement papier. Il faut être sur le pont pour gérer tout cela et assurer la sortie de nos produits. Le calendrier de réalisation de projets stratégiques internes ne me permet pas toujours d’être aussi active que je le voudrais au sein de ces commissions, mais là encore il est important d’être sur cet autre front.

Uni-médias est un groupe très dynamique, nous évoluons et grandissons très vite, nous sommes peu nombreux mais agiles, je nous vois comme un éditeur qui monte et je m’en réjouis. Il me paraît important, avec la RH et mon manager, de trouver comment dégager du temps pour mieux nous représenter à l’avenir dans ces commissions.

Quelles sont les missions de ces deux commissions?
Emmanuelle Duchateau : Le SEPM représente 80 éditeurs de presse magazine. C’est un lieu d’échange et une structure professionnelle très utile sur tous les aspects de nos métiers. Nous y menons des actions en lien direct avec l’évolution de nos métiers. Un exemple parmi tant d’autres : la déclaration des tonnages papiers à CITEO dans le cadre de la Responsabilité Elargie du Producteur, le cahier des charges et cadre législatif évoluent régulièrement dans ce domaine.

Le Groupe de Travail CITEO «Nouveaux modes de diffusion» a été créé début 2020 dans la cadre de l’interdiction du film plastique abonnés qui entrera en vigueur le 01/01/22. Pour tenir cette échéance, tous les acteurs de la profession (éditeurs, routeurs, La Poste, Centre Technique du Papier, fabricants de matériaux…) se sont réunis pour faire le point sur la R&D en alternatives possibles au film fossile, rencontrer des fabricants de nouvelles matières, tester et expérimenter ces nouveaux matériaux sur toute la distance parcourue par l’exemplaire destiné à nos lecteurs. Cela nous permet aussi de communiquer au sein de nos groupes respectifs et de sensibiliser clients et lecteurs aux enjeux de cette évolution.


A propos de Emmanuelle Duchateau

Diplômée d'une école d'Arts Graphiques, Emmanuelle Duchateau débute en 1997 chez Hachette Livre au service fabrication des livres scolaires. En 1999, première expérience dans la presse magazine chez Publications Bonnier, filiale du groupe Bonniers Spécial Magaziner, l'équivalent suédois du groupe Hachette. Elle assiste le directeur de fabrication pour 12 titres dont Le Journal de la Maison, Mon Jardin & Ma Maison. Elle intègre en 2002 le groupe Lagardère en tant que Chef de fabrication, elle travaillera entre autres pour les magazines Elle, Elle Décoration, Elle à table, Public, France Dimanche et Version Femina. Pendant 15 ans, elle forme et encadre des fabricantes, participe activement aux projets stratégiques comme l'intégration prépresse chez l'éditeur ou le virage numérique et intègre le Comité de pilotage de la Direction de Fabrication. En 2016, elle entre chez Uni-médias au poste de Directrice de Fabrication. À travers ses 12 marques dont Santé Magazine, Parents, Détente Jardin, Dossier familial, Détours en France et Régal, Uni-médias est le groupe médias social qui accompagne plus de 10 millions de français dans les moments clés de leur vie. Avec les éditeurs CMI, Prisma, Bayard et Reworld … Emmanuelle participe à la Commission Développement Durable du SEPM ainsi qu’à un groupe de travail « Nouveaux modes de diffusion » avec CITEO.
 
 
A propos du Groupe Uni-Médias

Filiale presse du Groupe Crédit Agricole S.A.
5e groupe de presse en France, Uni-médias est présent sur les principaux segments de la presse magazine grand public : famille, arts de vivre et gastronomie. Le groupe édite 12 titres et compte plus de 2 millions d’abonnés.
"Le groupe média social des moments clés de la vie. Parler à plus de 10 millions de Français, c’est être utile aux moments qui comptent dans la vie de chacun".
Les marques du groupe : Parents - Santé Magazine – Plus de Pep’s - Dossier Familial – I comme Info - Régal - Maison Créative - Détente Jardin - Détours en France - Secrets d’Histoire – Yummypets - Naturissime