Presse Edition

pub
Recherche

Les tendances grand public peuvent inspirer de brillantes idées
aux imprimeurs numériques
Libre propos
par Kevin Joyce, Directeur Marketing du Graphic Communications Group de Kodak

Les tendances grand public peuvent inspirer de brillantes idées<br> aux imprimeurs numériques<br>Libre propos<br>par Kevin Joyce, Directeur Marketing du Graphic Communications Group de Kodak

Presse Edition 20/03/2008

J’ai lu récemment l’histoire émouvante d’un avocat américain parti en avion à l’enterrement d’un de ses amis. Profitant du vol, cet homme a réalisé un film hommage sur son ordinateur portable à partir d’une sélection de centaines de photographies préalablement numérisées dans un magasin de photo. Au moment d’atterrir, cette vidéo très personnelle était prête à être projetée à l’église et reproduite à l’intention des amis et des proches du défunt.
Cette histoire illustre parfaitement une tendance de plus en plus forte sur le marché grand public. Un phénomène qui devrait inspirer aux prestataires de communications graphiques de brillantes idées de services à vendre à leur clientèle.
Aux quatre coins du globe, les consommateurs ressortent leurs photos de leurs cartons et de leurs albums et les font numériser pour les conserver ou les partager avec leur entourage. Les magasins de photo et les boutiques en ligne facturent entre 35 et 70 euros pour numériser plusieurs centaines de photos à la fois au moyen de scanners automatisés peu coûteux.
Lorsque j’observe de telles tendances sur le marché grand public, je me demande toujours comment les imprimeurs pourraient tirer profit des nouvelles technologies numériques pour augmenter leurs revenus. Le monde de l’entreprise offre de nombreux exemples éloquents.
L’un d’eux, qui concerne les lieux de travail du monde entier, a toujours forcé mon admiration. Face à l’engouement des consommateurs pour les cafés haut de gamme, des entrepreneurs ont imaginé des distributeurs pour les bureaux qui proposent des cafés adaptés aux goûts de chacun. Résultat : les automates préparant des tasses de café plus au moins corsé et aromatisé à divers parfums ont envahi les entreprises du monde entier, y compris la mienne.
Le défi consiste à identifier les débouchés existant sur votre marché. Une grande entreprise de votre région s’apprête-t-elle à célébrer un anniversaire important et serait-elle tentée par l’impression à court tirage d’un livre photo souvenir à offrir à ses employés et clients ? Des écoles seraient-elles intéressées par la production de supports pédagogiques hautement personnalisés en fonction de la région ou même de chaque étudiant ? Votre Chambre de commerce souhaiterait-elle actualiser et peut-être même personnaliser l’annuaire annuel de ses membres ? Les livres à la demande ne représentent qu’une infime partie des innombrables possibilités qu’offre l’univers numérique aux prestataires de services d’impression : demandes de dons personnalisées, impression jet d’encre d’annonces promotionnelles insérées dans des documents transactionnels, documents grand format, campagnes de publipostage direct reliées à des offres en ligne…
À mes yeux, il existe deux types d’entreprises – celles qui saisissent les opportunités et celles qui les suscitent. Les premières ont certes une position confortable, mais les autres ont compris qu’il fallait créer des débouchés pour s’assurer une croissance rentable. Les nouvelles technologies d’impression numérique n’ont véritablement d’intérêt que si elles contribuent à la génération de nouveaux revenus. Sinon, ce ne sont que des assemblages de pièces de plastique et de métal. La véritable magie opère lorsque ces nouveaux équipements rencontrent la créativité de l’esprit humain. Alors, tout devient possible.