Presse Edition

pub
Recherche

6 questions à Cécile Palusinski, présidente de l'association La Plume de Paon

6 questions à Cécile Palusinski, présidente de l'association La Plume de Paon

© Studio Harcourt

 

presseedition.fr 05/05/2021
Lors de votre conférence de presse en ligne, le mardi 13 avril dernier, vous annonciez la 9e édition Festival du Livre Audio et du podcast, 1ère édition du Festival du livre audio en ligne, organisé par La Plume du Paon.

Pourquoi le Festival du livre audio est-il devenu le Festival du Livre Audio et du podcast?
Cécile Palusinski : La Plume de Paon est convaincue des passerelles à créer entre livre audio et podcast, à l'heure de l'engouement pour l'écoute de contenus sonores. Alors que les jeunes en particulier sont auditeurs de podcasts, proposer au sein du même Festival ces deux formes de contenus audio pourrait être un moyen de les amener ensuite au livre audio. Par ailleurs, s'agissant des professionnels, il me semble que les frontières entre ces deux formes de contenus sonores ne sont pas hermétiques et que la cohabitation de ces deux formats amènent à se poser, de part et d'autre, des questions notamment éditoriales et économiques.

 
Une édition 2021, 100% en ligne? Vous n'êtes pas très optimiste concernant l'évolution des mesures sanitaires dictées par le gouvernement? Et pourquoi ne pas avoir opté pour une formule hybride?
Cécile Palusinski : Nous aurons une édition 80% en ligne, nous avons choisi de maintenir les événements en présentiel quand cela s'avérait possible (par exemple les ateliers d'enregistrement où nous ne faisons venir qu'une personne à la fois), en revanche la plupart des lieux d'accueil de notre Festival n'ont aujourd'hui aucune visibilité quant à leur capacité en mai de pouvoir accueillir des groupes dans le cadre de l'action culturelle, aussi, à 5 semaines de la manifestation, et compte-tenu de la situation sanitaire actuelle, nous avons préféré jouer le principe de précaution, ce qui nous permet aussi de maintenir la manifestation.

Quelle est l'évolution Concernant le marché du livre audio en France?

Cécile Palusinski : Nous sommes sur une croissance à deux chiffres, selon la plupart des éditeurs, et l'on observe un développement des usages numériques et un engouement de manière générale pour l'audio qui plaident en faveur du développement du marché du livre audio en France.
 
Revenons au Festival du livre audio et podcast, pourquoi un salon destiné à la fois aux professionnels et au grand public?

Cécile Palusinski : Le marché du livre audio est encore un marché en construction, aussi ces 2 volets nous semblent indispensables à développer : proposer des actions auprès d'un public professionnel de plus en plus intéressé par la question du livre audio et contribuer à une plus grand notoriété et visibilité du livre audio auprès du grand public. Il nous semble que l'un ne va pas sans l'autre et que c'est aussi à travers le développement d'actions de médiation, d'organisation de journées auprès des professionnels de la chaîne du livre, notamment auprès des bibliothèques et des librairies, que nous contribuerons aussi, par voie de conséquence, à plus de visibilité auprès du grand public.
 
Que vous apporte votre partenariat avec l'Institut Français?

Cécile Palusinski  : Nous sommes convaincus de l'intérêt du livre audio comme support d'apprentissage du français et pensons que le livre audio est aussi une autre porte d'entrée possible vers la littérature, à travers la voix de grands lecteurs. Aussi compte-tenu des missions de l'Institut français, ce partenariat nous a semblé assez naturel. L'Institut français diffusait d'ailleurs déjà depuis 3 ans le Prix du Public auprès du réseau des IF et AF afin de faire découvrir l'offre de livres audio auprès des publics francophones et francophiles.

Vous lancez la première édition des Rencontres francophones du livre audio pour les professionnels du livre, quel en est l’objectif?
Cécile Palusinski : Alors que le marché du livre audio francophone se développe peu à peu, avec des sujets de réflexion communs à nos pays, nous espérons, à notre humble niveau, que ces Rencontres favoriseront les échanges entre professionnels et une structuration du marché du livre audio francophone. En ce qui me concerne, je rêverais de voir se développer une plateforme commune à nos pays qui contribuerait à rendre efficiente la notion de marché du livre audio francophone.


A propos de Cécile Palusinski

Cécile Palusinski est présidente de l’association La Plume de Paon qui promeut le livre audio dans sa dimension sociale, culturelle et pédagogique, et fondatrice de Numered Conseil dédiée aux professionnels de la culture confrontée à la mutation numérique. En tant qu’auteur, elle a publié plusieurs livres jeunesse et romans, ainsi qu’un essai aux PUF.